♥ Jane Eyre – Charlotte Brontë

[Chronique de novembre 2011 remaniée]

En 2011, j’ai découvert Jane Eyre, de Charlotte Brontë. Cela faisait un long moment que je voulais le lire, depuis que j’avais lu celui de la soeur, Emily, qui s’intitule Les Hauts de Hurlevent. Le livre fait environ cinq cents pages, c’est donc un ouvrage assez conséquent, pourtant chaque fois que j’ai pu m’y plonger j’avançais très vite. Il a été publié pour la première fois en 1847, c’est devenu un grand classique de la littérature britannique, à raison.

Jane EyreL’histoire commence lorsque Jane Eyre est enfant. Elle orpheline de ses deux parents et pauvre. Elle vit chez la femme de son oncle qui a déjà trois enfants de son défunt époux et qui ne l’aime pas beaucoup, parce qu’elle est trop différente, tant par son physique que son caractère. On sent très tôt un tempérament passionné chez cette petite personne. Elle quitte la maison de sa tante pour une institution réservée aux jeunes filles pauvres et destinée à les former. Au début les choses ne se passent pas au mieux à cause de l’influence indirecte mais néfaste de sa tante. Finalement elle trouve sa place mais perd sa première amie qui décède des suites d’une longues maladies. Après six ans comme élève et deux ans comme maîtresse, elle décide de quitter l’école et se fait engager par une gentille veuve agissant pour le compte du maître de Thornfield-Hall, Mr Rochester, pour être l’institutrice de la pupille de celui-ci. La vie de Jane Eyre va alors radicalement changer.

Par certains aspects, le style rappelle celui de Jane Austen, l’histoire aussi. Mais le roman contient des éléments plus noirs, une sorte d’ambiance mystérieuse, surtout avec ce troisième étage dont s’échappent des bruits inquiétants et un rire presque inhumain. La narration est à la première personne, ce qui permet d’entrer au coeur de Jane Eyre, et de la psychologie de l’auteure elle-même. On a tour à tour le privilège de lire ses descriptions somptueuses, de plonger dans la vie de cette époque, dans ses analyses de la société. Certains personnages sont très profonds, extrêmement intéressants, mais d’autres sont à peine survolés, presque des clichés, ce qui est dommage. On ressent parfois que l’auteur était encore jeune, emprisonnée par ses émotions et certains préjugés. Sans doute aurait-elle gagné à mûrir, mais elle n’en eut pas le temps. Il est dit qu’elle avait commencé à chercher un nouveau sujet de roman mais elle mourut d’une cause inconnue, alors qu’elle était certainement enceinte de son premier enfant, à 38 ans.

Mon seul regret est que l’oeuvre de Charlotte Brontë ne soit pas plus fournie, ses autres ouvrages sont peu nombreux, mais je suis vraiment ravie de cette lecture, je sais que je le relirai un jour.

Publicités

5 réflexions sur “♥ Jane Eyre – Charlotte Brontë

  1. Très très envie de le relire ❤
    Je l'ai découvert pour la 1ère fois en version abrégée à 13 ans, et quelques années plus tard, je l'ai lu en version intégrale : un énorme coup de Coeur ❤

    J'aime

  2. Elle aurait été enceinte ? J’avais jamais entendu dire ça tiens ! Et pourtant, j’ai pas mal étudié Charlotte Brontë puisque j’ai du faire un papier sur Jane Eyre pour la fac.
    J’ai adoré bosser sur ce bouquin. Il est tellement bien <3.
    Je m'étais spoilée le troisième étage puisque j'avais vu le film avec Fassbender quelques temps auparavant mais ça n'a pas gêné ma lecture.

    J'aime

    1. C’est une vieille chronique, j’aimerais vraiment le relire, en VO si possible, histoire d’en profiter le plus complètement possible. (Aujourd’hui je fais des chroniques beauuuuuucoup plus longues sur ce genre de livres, mais je n’en ai remises que des vieilles ou des petites sur ce blog, il faut que je continue le transfert depuis l’ancien.)
      J’ai lu à plusieurs reprises dans des notices biographiques qu’elle était certainement enceinte, oui, ce qui était très probable puisqu’elle s’était mariée peu de temps avant.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s