A Dangerous Method (2011)

A Dangerous Method

[Chronique de décembre 2011]

Je l’attendais impatiemment celui-là, pour plusieurs raisons. D’abord parce que j’aime beaucoup Viggo Mortensen (surtout en Aragorn, ahem) et Keira Knightley (je sais que beaucoup de gens ne l’aiment pas, n’apprécient pas son jeu d’actrice mais moi j’aime beaucoup, et je la défends de plus en plus), mais aussi parce que je suis curieuse de voir Michael Fassbender ailleurs que dans Shame. Et aussi parce que je me rappelle vaguement de mes cours de philo sur le conscient et l’inconscient, et que la bande-annonce me plaisait bien et que la musique est de Howard Shore (compositeur du Seigneur des Anneaux), bref je le sentais bien ce petit film de Cronenberg (réalisateur dont je viens de voir le premier film, même si ça fait un moment que je dis que je vais regarder Eastern Promises).

Je n’ai pas été déçue du tout. Le début nous met directement dans l’ambiance à la limite du malsain, avec des questions, des interrogations qui pèsent et qui mènent les trois personnages principaux. Le film commence en 1902 si je me rappelle bien, lorsque Sabina Spielrein, russe et juive, est interné dans l’hôpital où travaille le jeune Dr Jung, qui souhaitait justement expérimenter « the talking cure » de Sigmund Freud. Il va réussir à la soigner grâce à cette méthode, mais les choses se compliquent lorsqu’il parvient à la soigner et qu’ils deviennent plus intimes, et qu’il rencontre Sigmund Freud mais en revient plutôt déçu.

Il est certain que ce n’est pas un film de détente, il faut bien écouter, réfléchir, et tout… psychanalyser. Tout le film fait des références, renvoie à des idées de la psychanalyse, aux rêves et à leurs interprétations, au moi, aux névroses, et tout donne à réfléchir. En cela le jeu des acteurs est excellents, et en particulier celui de Keira Kngithley, car ses gestes nous guident vers la compréhension de ce qui n’est que suggéré. Michael Fassbender est très convaincant également, même si son rôle appelle à une performance moindre que celle de Keira Kngithley. Je lui reprocherais tout de même un petit quelque chose qui me dérange dans son expression, qui reste trop figée. Ses yeux surtout ne sont pas vivants je trouve. Quant à Viggo Mortensen, il joue un Freud assez désagréable qui colle bien je pense avec la personnalité de cet homme si controversé. Son jeu est bon, là aussi plein de sous-entendus que nous nous sommes essayés à décrypter en sortant du film. Il nous faudra encore de nombreux visionnages pour prétendre y parvenir, mais qu’importe, j’ai très envie de le revoir lorsqu’il sortira en DVD/Blu-ray.

A Dangerous Method est réellement un film très intéressant, j’ai beaucoup apprécié, et si ce genre de sujet vous botte un peu, n’hésitez pas. Certes on retrouve les idées très « sexualistes » (je viens d’inventer le mot, mais peut-être que ça existe, je veux dire « axé sur la sexualité ») de Freud, et les cas qui sont présentés sont à la limite par moment du malsain comme je le disais plus haut, mais c’est très bien présenté et David Cronenberg a su chaque fois s’arrêter au bon moment, ne pas dépasser justement cette limite qui gênerait vraiment. Vincent Cassel, en Otto Gross, personnage que je ne connaissais pas du tout, m’a bien fait rire (le terme n’est pas tout à fait exact, mais qu’importe), et achève de me réconcilier avec cet acteur que je n’aimais pas beaucoup il y a quelques années. Les choix de plan, de mise en scène sont très fins et portent très bien le film et son ambiance. Certains plans sont véritablement très soignés, très esthétiques et contrebalancent bien des éléments du film un peu lugubres.

A Dangerous Method2

Publicités

10 réflexions sur “A Dangerous Method (2011)

  1. J’ai acheté ce film en DVD et pourtant je ne l’ai pas encore regardé. J’aime beaucoup Kiera Knightley, je trouve que c’est une excellente actrice justement. Avec un casting comme celui-ci, je ne pouvais qu’avoir envie de voir ce film ^^
    Si tu veux voir d’excellents films avec Viggo Mortensen ce sont « A history of violence » et « Les promesses de l’ombre » de Cronenberg, avec une préférence pour le second que j’ai juste adoré malgré son côté très dur et assez violent.

    J'aime

  2. J’ai beaucoup aimé ce film : son ambiance, sa mise en scène, le jeu des acteurs, … Et, je crois bien que c’est avec ce film que j’ai commencé à apprécier Vincent Cassel. Avant, je ne le supportais pas, quelque chose me dérangeait chez lui (ou peut-être était-ce simplement dû à ses rôles).

    J'aime

  3. Je n’avais réussi à le regarder jusqu’à la fin mais c’est vrai que Keira Knightley est une bonne actrice ! Fassbender aussi joue très bien…D’ailleurs, je suis curieuse de le voir dans l’adaptation d’Une vie entre deux océans 😉

    J'aime

  4. Faisander est mon acteur fétiche, j’avais acheté ce film justement car il était dedans. Il se laisse regarder car les acteurs sont très convaincants mais l’histoire m’a laissé perplexe.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s