A portrait of Jane Austen – David Cecil

Pendant mon Jane Austen Trip du mois de juin, je tenais absolument à prendre dans mes valises un livre en rapport avec le thème du voyage, et j’ai choisi une bio de Jane qui commençait à prendre la poussière dans ma bibli, Un portrait de Jane Austen par David Cecil.

Un portrait de Jane AustenJ’avais un a priori assez négatif sur ce livre, car auparavant il n’existait qu’en grand format et à un prix que je trouvais prohibitif vu le nombre de pages. Heureusement, il est sorti en poche, et même s’il reste assez cher pour ce format, c’est tout de suite plus raisonnable. Vous pouvez en tout cas l’acheter sans crainte !

Rares et particulièrement satisfaisantes sont les sociétés qui réussissent, même de façon discontinue et imparfaite, à allier le bon sens, les bonnes manières, une intelligence cultivée, une piété tempérée par la raison et un solide sens de l’humour.
Une telle société convenait parfaitement à Jane Austen.

En effet, j’ai finalement passé un très bon moment avec cette biographie de l’un de mes auteurs favoris. C’est une excellente synthèse, un livre sérieux mais pas trop long (je sais que la non-fiction peut vite lasser certains lecteurs, mais là ça ne devrait pas être le cas), facile d’accès. Des deux bio que j’ai lues (l’autre est celle de Claire Tomalin), c’est celle que je conseillerai de lire en premier parce qu’elle constitue une bonne entrée en matière, même si l’autre reste un meilleure à mon idée. David Cecil a bien dosé entre les explications sur le contexte historique et social et sur la personnalité de Jane qu’il essaie de retracer en même temps que sa vie. Je l’ai trouvé globalement très objectif malgré la franche admiration que l’on ressent pour son sujet. J’ai aussi appris (ou ré-appris, difficile de dire si je ne savais pas ou si j’ai oublié…) pas mal de petites choses sur la vie de Jane et sur son caractère.

Non sans ironie, elle note que la nature humaine est imprévisible : « Personne, s’écrie-t-elle, ne correspond jamais à nos attentes, ni dans ses sentiments, ni dans ses actes, ni dans ses joies, ni dans ses souffrances ! »

Si je devais citer un point négatif, je dirais que ce n’est peut-être passez développé sur certains points passés rapidement, notamment la vie amoureuse de Jane et sa façon de concevoir les relations amoureuses en général, alors que le lecteur aimerait plus de détails. Il a mis d’autres aspects en exergue par rapport à ce qu’on trouve dans ses romans, mais les relations hommes/femmes, pas trop… En outre, ce livre commence à dater (1978 pour la première publication) et n’est donc pas à jour des dernières découvertes. La « Jane Austen mania » qui existe aujourd’hui n’est pas du tout abordée non plus.

En somme, on peut décrire l’œuvre de Jane Austen comme une peinture réaliste de la vie sociale et domestique sous la plume d’une femme et sur le mode comique.

Je n’hésite donc pas à vous conseiller ce livre si vous aimez les romans de Jane Austen et que vous voulez en apprendre plus sur l’époque dans laquelle elle a vécu et sur la personne qu’elle a pu être !

Jane Austen considère que la façon dont on vit compte moins que ce pourquoi l’on vit. La culture et les bonnes manières contribuent grandement au bonheur humain : pour se montrer tout à fait satisfaisant, l’homme doit être aussi cultivé et bien éduqué que vertueux et sensé. […] L’adhésion de la romancière à ces trois valeurs de référence détermine sa représentation de l’humanité. Aucun de ses personnages n’échappe au test du goût, de la raison et de la vertu, et s’ils ne parviennent pas à satisfaire leur créatrice selon l’un ou l’autre de ces critères, elle rend sa sentence – avec le sourire, mais implacablement.

Challenge Austenien

Publicités

12 réflexions sur “A portrait of Jane Austen – David Cecil

    1. C’est le souvenir que j’en garde en tout cas, mais ça commence à remonter… Plus de trois ans ! Mes souvenirs ne sont donc plus très frais, mais en tout cas j’avais eu un gros coup de cœur et elle est plus longue que celle-ci.

      J'aime

  1. Contente de voir que tu as aimé 🙂
    J’ai beaucoup apprécié ma lecture de ce portrait de Jane Austen et tu as éveillé ma curiosité pour celle écrite par Claire Tomalin (même si, en tant qu’admiratrice inconditionnelle du colonel Brandon, les critiques que j’avais pu lire concernant le point de vue de l’auteur sur le couple Marianne/Brandon m’avaient un peu refroidi ). J’espère la trouver prochainement !

    J'aime

  2. Il faut absolument que j’écrive ma chronique sur ce livre avant de tout oublier mais d’une manière générale, comme toi, j’ai été agréablement surprise (alors que je n’en avais pas entendu que du bien) mais comme toi, je préfère celle de Claire Tomalin.
    Et je suis hyper jalouse de ton voyage!!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s