Absinthes & Démons – Ambre Dubois

Absinthes & Démons se trouvait dans ma liseuse depuis presque trois ans et demi quand j’ai eu envie de découvrir quelque chose de nouveau dans les petites maisons d’édition françaises et que j’ai opté pour ce titre. J’avais déjà lu un texte d’Ambre Dubois, sa nouvelle L’Offrande de l’été dans le recueil des éditions du Chat Noir Saisons Païennes, et ça n’avait pas été un succès, mais j’avoue que je ne m’en souvenais absolument pas en commençant Absinthes & Démons, il a fallu que je retourne voir ma chronique après avoir fini le livre pour me rappeler ce que j’avais pensé de cette nouvelle. J’ai donc commencé la lecture avec un esprit neutre.

Absinthes et DémonsJe n’ai pas d’idée particulière pour le résumé, alors je mets celui qu’on trouve partout : « Qui est réellement Lord Nermeryl ? Le diable, comme le laisse sous-entendre la rumeur ? Ou un jeune dandy un peu trop excentrique dont le passe-temps morbide est d’enquêter sur des affaires surnaturelles ?

Au fil des énigmes, en compagnie de sa fidèle compagne, la Corneille, le jeune homme goûte la saveur des âmes des êtres humains, découvrant les travers de l’humanité et y apportant sa propre justice… d’une manière bien singulière… »

J’ai apprécié l’originalité de la plupart des petites histoires qui composent ce roman, même si leur mécanisme devient évident très vite. On est à cheval entre le recueil de nouvelles et le roman avec ce livre. Chaque histoire peut se lire indépendamment mais ensemble elles forment un tout qui explique la fin. J’ai en tout cas apprécié suivre les enquêtes de Lord Nermeryl et j’ai bien aimé le personnage de la Corneille. Le côté fantastique est bien exploité, il y a un bon équilibre entre les éléments classiques et modernes du genre. C’est aussi très visuel, on imagine bien l’ambiance et les couleurs. Le format court est adapté. Le livre eût été plus long, je me serais ennuyée.

Là où ça a fini par pécher pour moi, c’est au niveau de l’écriture, beaucoup trop faible. Au début ça va, mais rapidement on retrouve les mêmes expressions et descriptions, un vocabulaire qui varie très peu. Je ne nie pas que des efforts sont faits mais ils aboutissent rarement au résultat escompté, et on a même quelques lourdeurs de style.

C’est, en résumé, une lecture sympathique, qui peut changer de ce qu’on lit habituellement mais sans « plus » qui la démarquerait d’autres à mes yeux. J’ai lu ce livre rapidement et il m’a davantage plu que L’Offrande de l’été, mais je crois que je ne lirai aucun autre ouvrage d’Ambre Dubois.

Publicités

5 réflexions sur “Absinthes & Démons – Ambre Dubois

  1. Il est aussi dans ma liseuse depuis un moment et quand je me déciderai à le lire je te dirai si mes impressions se rapprochent des tiennes 😉 Surtout que je n’ai encore rien lu d’Ambre Dubois ^^ Merci pour ce billet intéressant et objectif 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s