Montres enchantées – Collectif aux éditions du Chat noir

Même si je ne possède pas énormément de titres des éditions du Chat noir, je suis leur actualité avec attention. L’an dernier, leur anthologie steampunk Montres enchantées avait fortement retenu mon attention, au point de le demander à Dawn quand j’ai gagné un lot chez elle, qui me l’a acheté aux Imaginales cette année-là.

Montres enchantées17 nouvelles composent ce recueil de presque 400 pages, la plupart d’auteurs peu connus ou même dont c’est la première publication, quelques-uns plus visibles car déjà publiés par le Chat noir ou ailleurs. Toutes steampunk, donc que des histoires mêlant fantastique, technologie et/ou histoire.

J’ai énormément apprécié ce livre. Parmi ses plus grands atouts, il y a la grande variété qui le compose. 17 histoires avec des montres enchantées… Ne va-t-on pas s’ennuyer au bout d’un moment ? Pas du tout, les nouvelles ne sont absolument pas répétitives. De longueur, contenu et inspiration très variables, elles nous amènent de surprise en surprise tout en respectant le thème. Les auteurs rivalisent de créativité, inventant des univers ou reprenant à leur compte des éléments réels pour les détourner et alternant les genres et les styles avec brio. L’ambiance XIXème plusieurs fois choisies permet aussi d’introduire de nombreuses références et clins d’œil aux événements et romans de ce siècle. Il est rare que dans ce type d’ouvrage j’apprécie toutes les nouvelles, mais là la grande majorité m’a beaucoup plu. Petit tour d’horizon (j’ai mis des cœurs sur mes nouvelles préférées).

Et depuis, je compte les heures de Geoffrey Legrand
C’était une bonne entrée en matière. La nouvelle étant assez longue, on a le temps de s’immerger dans l’univers et dans l’histoire. C’est aussi un bon mélange de différents genres et les références m’ont plu. La plume était également soignée, bref, un plaisir !

Comment meurent les fantômes de Sophie Dabat
Je connaissais déjà l’auteure pour d’autres textes et j’ai été contente de la retrouver ici. C’est une triste histoire mais qui m’a bien plu. Le personnage de Doris m’a beaucoup touchée et m’a semblé très « vrai ».

Le Toquant de Clémence Godefroy
Ce texte aborde un sujet qui me plaît toujours (cf. Chobits de Clamp) : qu’est-ce que l’âme et une machine peut-elle avoir des sentiments. Là aussi, j’ai eu de la peine pour Lucien. L’écriture là aussi m’a beaucoup plu. Auteure très prometteuse !

Allergène d’Hélène Duc
L’une des rares nouvelles que je n’ai vraiment pas aimées. C’est à mon sens un coup manqué, car l’auteure a voulu trop en faire. Il y a une prolifération de références, ça part dans tous les sens. Je me suis vite lassée. Quant à la fin, elle ne m’a absolument pas convaincue. Trop facile, et on la voit venir de loin.

Tourbillon aux Trois Ponts d’Or de Fabien Clavel
Je connais cet écrivain de nom, c’était ma première découverte de ses textes et je suis plus que convaincue ! C’est une excellente nouvelle policière et fantastique, j’ai été captivée. Tout est maîtrisé à la perfection dans ce texte (j’exagère à peine). À présent, j’ai très envie de le découvrir avec quelque chose de plus long. Si vous avez des conseils à me donner, je suis preneuse !

Une bibliothèque, c’est une âme de cuir et de papier. Il n’y a pas meilleur moyen pour fouiller dans les tréfonds d’une psyché que de jeter un œil aux ouvrages qui la composent.

The Pink Tea Time Club de Cécile Guillot
J’ai déjà lu plusieurs œuvres de Cécile Guillot. J’avais vu des chroniques assez négatives sur sa série The Pink Tea Time Club, et j’avoue que j’avais peur de ne pas aimer, mais en fait j’ai passé un très bon moment. J’ai donc été agréablement surprise de si bien accrocher. C’est amusant, légèrement déjanté, je n’ai pas trouvé l’héroïne plus tête-à-claques que bien d’autres et l’intrigue était assez prenante. J’ai bien envie de découvrir la suite, mais je trouve les épisodes chers rapport au nombre de pages =/

Je reviendrai de Laurent Pendarias
Et un peu de philo ! Je vous le dis, vive la diversité de ce recueil. J’ai été très impressionnée par ce texte parce que je suis une quiche en philo (j’avais de bonnes notes au lycée mais me suis plantée au bac et avec la prépa j’ai bien compris que ce n’était pas fait pour moi XD). En plus, je n’avais pas vu venir la chute, le contexte et les personnages étaient très différents de ce qu’on peut lire dans les autres nouvelles.

Le Club des Érudits Hallucinés de Marie-Lucie Bougon
J’ai bien aimé aussi celle-là. Je suis curieuse de découvrir Auguste de Villiers de L’Isle-Adam maintenant ! Il y avait pas mal de références bien distillées dans ce texte, et un suspense sympathique. La fin m’a plu.

When Time Drives You Insane de Lucie G. Matteoldi
Cette nouvelle reprend un mythe de l’Antiquité. Ce qui m’a le plus séduite, c’est clairement le style (en particulier les passages oniriques), très travaillé, et qui donne une ambiance absolument unique à ce texte. Tout à fait convaincue je suis. Encore une très bonne nouvelle qui ajoute à l’originalité du recueil.

Derrière les engrenages de Marie Angel
Nouvelle sympathique mais qui manque peut-être d’un peu de clarté, et la fin ne m’a pas convaincue. Sinon elle est bien écrite et les personnages de Sylvine et Théo sont attachants.

Pacte mécanique d’Esther Brassac
Une nouvelle très sombre, au style soigné mais assez peu naturel. L’univers semble en tout cas intéressant. Le texte donne envie de découvrir le roman qu’il précède, La Nuit des Cœurs Froids.

La mécamonstruosité de Monsieur Helpiquet d’Adeline Tosello
L’une de celles qui m’ont le moins plu. Je n’y ai pas trouvé beaucoup d’intérêt et le personnage principal est franchement désagréable.

L’agonie des aiguilles de Marine Sivan
Je n’étais pas convaincue au début, et finalement j’ai été complètement prise dedans. C’est une nouvelle bien dosée, il y a du mystère, de l’action… J’en voudrais bien une suite, même si elle se suffit à elle-même.

Da Svidaniya Rossiia ! de Marianne Stern
Vous vous êtes toujours demandé ce qu’il est arrivé exactement à l’archiduchesse Anastasia Romanov ? Marianne Stern a une réponse à vous offrir ! J’ai bien aimé cette nouvelle, car j’ai été surprise du sujet choisi, auquel je ne m’attendais pas du tout. Là encore, on a un traitement du thème qui diffère du reste de l’anthologie.

Au fil du temps de Claire Stassin
Bonne nouvelle, univers intéressant, mélange végétal/métallique que j’ai trouvé très sympa et très visuel. En plus, il y a une vraie chute.

Le cimetière des heures perdues de Pascaline Nolot
L’action se passe à Édimbourg, donc ça me plaît ! Le mélange de l’horlogerie se fait ici avec la magie. Pas mal du tout.

Malvina Moonlore de Vincent Tassy
L’une des plus étranges nouvelles du recueil, mais très réussie, en particulier la fin. Brrrr !

C’est sans aucun doute que je vous conseille cette excellente anthologie steampunk, qui en plus permet de découvrir plein d’auteurs francophones peu connus !

Publicités

10 réflexions sur “Montres enchantées – Collectif aux éditions du Chat noir

  1. Coucou,
    Je l’ai dans ma PAL mais pas encore lu, par contre j’ai fini le Pink Tea time club que j’avais aimé dans le fond mais trop rapide, si je me souviens bien j’aurais aimé 100 à 200 pages de plus pour étoffer l’univers.
    Je me demande si la nouvelle dans ce recueil est également présent dans le Pink tea ou si s’en est une totalement différente qui étofferait le reste.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s