♥ Harry Potter and the Prisoner of Azkaban – J. K. Rowling

Harry Potter and the Prisoner of Azkaban est le tome que je trouve le plus mal adapté de cette saga (pourtant il y a de la concurrence…), parce que je trouve le film d’Alfonso Cuarón horrible, je n’adhère pas du tout à sa vision de l’univers. Par analogie je crois, ce tome restait l’un de ceux que j’aime le moins, mais après cette relecture, je ne pense pas que je dirai encore cela !

Harry Potter and the Prisoner of AzkabanAu programme de ce troisième opus : Knight Bus, Dementors, Quidditch en foolie, Divination et un prisonnier échappé de la prison des sorciers, Azkaban, et toujours beaucoup d’humour !

Mr. Moony presents his compliments to Professor Snape, and begs him to keep his abnormally large nose out of other people’s business.
Mr. Prongs agrees with Mr. Moony, and would like to add that Professor Snape is an ugly git.
Mr. Padfoot would like to register his astonishment that an idiot like that ever became a professor.
Mr. Wormtail bids Professor Snape good day, and advises him to wash his hair, the slimeball.

Je crois que ce que je préfère dans ce tome, c’est Hermione, de tout temps mon personnage préféré de toute manière. Elle est absolument intenable ! Elle répond aux professeurs, frappe Malefoy, se défonce plus que jamais sur ses cours et tient tête aux autres, seule. J’admire toujours son courage de ses opinions, quitte à ce qu’on lui tourne le dos. Je prends systématiquement son parti contre Ron et Harry, même (et surtout !) quand Crookshanks est impliqué (toujours défendre le chat dans l’histoire !). Bref, je l’adore, et à elle seule elle pourrait porter ce livre.

“I’m not going to be murdered,’ Harry said out loud.
‘That’s the spirit, dear,’ said his mirror sleepily.”

LogolectureanglaisSinon, j’apprécie particulièrement les émotions véhiculées via les Dementors, avec Harry qui revit l’assassinat de ses parents et qui en apprend les circonstances plus précises. Ça va de pair avec l’introduction du personnage de Sirius, qui mène là aussi à des moments parrain/filleul très beaux. Malgré tout, puisqu’il faut être honnête, je dois dire que plus le temps passe, moins j’apprécie Sirius. Je ne comprends plus, en vieillissant, pourquoi tant de personnes sont à fond sur lui. Il est imprudent, imprévisible, immature et égoïste. Et encore, on en apprend peu sur lui dans ce tome ! J’aurai plus de choses à dire à son sujet dans ma chronique du tome 5.

“Where is Wood? » said Harry, suddenly realizing he wasn’t there.
« Still in the showers, » said Fred. « We think he’s trying to drown himself.”

Harry Potter ans the Prisoner of Azkaban2Lupin trouve mille fois plus grâce à mes yeux. Déjà, c’est un merveilleux professeur, et un véritable soutien pour Harry. C’est en plus un personnage qui me fait beaucoup de peine (pour que j’apprécie un personnage, il doit m’attendrir !). Il n’a pas choisi ce qu’il est mais doit vivre avec tout de même. J’ose à peine imaginer la solitude dont a été faite sa vie depuis la mort de Lily et James.

Besides, the world isn’t split into good people and Death Eaters. We’ve all got both light and dark inside us. What matters is the part we choose to act on. That’s who we really are.

Enfin, il y a quelques très belles inventions et réinventions dans cet opus : le Magicobus, sorte de taxi sorcier qui donne une touche populaire et réaliste à cet univers, tout comme le séjour d’Harry au Chaudron Baveur qui constitue une parenthèse de vie que j’aime toujours relire ; la merveilleuse, génialissime Carte du Maraudeur, Hogsmeade, les nouveaux cours (le professeur Trelawney !), et punaise, cette Coupe de Quidditch est une tuerie !

I solemnly swear that I am up to no good.

Mischief Managed.

En bref, cette relecture a été extrêmement bénéfique : je ne vois aucune raison de moins aimer ce tome que les autres ♥

“Harry! » said Fred, elbowing Percy out of the way and bowing deeply. « Simply splendid to see you, old boy-« 
« Marvelous, » said George, pushing Fred aside and seizing Harry’s hand in turn. « Absolutely spiffing. »
Percy scowled.
« That’s enough, now, » said Mrs. Weasley.
« Mum! » said Fred as though he’d only just spotted her and seizing her hand too. « How really corking to see you-” 


[En « bonus », ci-dessous, un article écrit après une relecture antérieure, en février 2012]

HP3 (1)Je vais certainement me faire huer, mais tant le livre que le film ne figurent pas parmi mes préférés de la saga. Le roman commence comme d’habitude, Harry est à Privet Drive. Mais l’auteure introduit un personnage très déplaisant, et qu’heureusement nous ne reverrons plus ensuite : la tante Marge. Ce n’est même pas qu’elle est vraiment méchante, elle est simplement ridicule. Ce personnage est trop exagéré, et les passages avec elle m’ont toujours ennuyée. Par contre j’ai bien aimé tout le passage où Harry réside au Chaudron Baveur, je rêvais de pouvoir faire pareil et de flâner sur le Chemin de Traverse ! Mais, allez-vous dire, la tante Marge, c’est bien peu à côté de l’apparition de Lupin et Sirius. Bien sûr ce sont des personnages intéressants. Mais j’ai à reprocher à Lupin sa lâcheté (faut quand même attendre le tome 7 avant qu’il ne se montre courageux), qui apparaît dès ce tome 3. Face à Queudver, qui a pourtant commis un acte impardonnable en dévoilant le secret de la cachette des Potter et en précipitant ainsi leur mort, Lupin tergiverse et paf ! l’autre s’échappe. Pour le coup Sirius a plus de cran, il l’aurait zigouillé et ce serait expliqué ensuite. Mais bon, c’est pas bien de tuer, tout ça. Je ne suis pas fan de Sirius non plus. Trop impétueux (oui ça vient en contradiction de ce que j’ai dit juste avant), il est aussi trop arrogant, même si tout ça on le voit plutôt dans les tomes suivants. La découverte que Harry fera dans la Pensine en 5ème année m’a laissée convaincue que ce n’était pas complètement quelqu’un de bien. Il n’est pas mauvais bien sûr, il est fort, puissant, mais pas vraiment altruiste ni bon, ce qui ne m’a pas empêchée de m’y attacher, mais qui contribue à ce que ce tome ne figure pas parmi mes préférés.

HP3 (2)A côté de ça, j’ai adoré en apprendre plus sur les parents de Harry, leur passé, et sur cette nuit où Harry est devenu orphelin. Les Détraqueurs sont en cela une idée exceptionnelle, de véritables créatures maléfiques qu’on ne voudrait jamais croiser ! L’idée qu’elles ôtent toute idée de bonheur est proprement terrifiante. Je ne saurais pas combattre de telles choses. J’étais très bouleversé par le fait que Harry entende sa mère hurler lorsque Voldemort la tue, c’est très, très triste. Mais il y a aussi Buck, créature magique dangereuse mais intelligente et magnifique, et au final loyale, sur laquelle les personnages pourront compter. En parallèle des évènements sombres de ce tome, l’humour est toujours aussi présent. Je pense notamment à cette splendide scène où Hermione met son poing dans la tronche de Malefoy. J’en étais toute contente ! Hermione d’ailleurs m’a beaucoup touchée dans ce tome. Elle veut faire au mieux, réussir à suivre tous ses cours à la fois, mais elle s’épuise et ne parvient pas à supporter les attaques de Ron sur la disparition de Croûtard. Pauvre Pattenrond, toujours accusé. Hagrid est très présent dans ce tome, puisqu’il devient professeur de soins aux créatures magiques. Je le préfère dans son rôle de garde-chasse et fidèle à Dumbledore. Il devient vite geignard en prof, il ne sait pas s’imposer comme McGonagall face aux Serpentards. Je n’aime pas non plus Sibylle Trelawney, qui m’insupporte beaucoup. J’ai toujours trouvé franchement idiots tous ces trucs de cartomancie, astrologie, voyance… Là aussi j’ai applaudi Hermione quand elle l’envoie balader. Dumbledore, toujours, plane au-dessus de tout le monde dans son infinie sagesse, et j’exagère à peine, parce que c’était quand même fort le coup du Retourneur de Temps.

HP3 (3)Le film est à mon avis l’une des plus grosses catastrophes de la saga pour le cinéma. Il y a tellement de choses mal faites… Commençons par les bonnes. Buck est extraordinaire, absolument sublime. Très beau, il correspond parfaitement à ce que doit être un hippogriffe et si je me souviens bien à la description qu’en fait J. K. Rowling. Gary Oldman est excellent, un très bon choix pour jouer Sirius, même si je reste perturbée parce que je pense toujours à son rôle dans Léon quand je le vois. David Thewlis en Lupin me convient moins bien mais ça va encore. Certains décors sont très beaux. A part ça… J’ai beaucoup de points négatifs à soulever, mais je suis sûre que j’en oublierai. Un détail d’abord : j’ignore pourquoi, mais l’acteur qui joue le professeur Flitwick a été changé. D’un petit bonhomme un peu rond aux cheveux inconsistants, on passe à un petit plus mince, mais surtout habillé bizarrement, avec une sorte de costume-pingouin, la tête recouverte d’un pastiche ridicule. Je n’ai pas compris ce changement et surtout ne l’ai pas apprécié, et malheureusement ce nouvel acteur sera celui gardé pour les films suivants. Ensuite, il y a les Détraqueurs. Ils ne sont pas conformes à la description du roman, le givre qu’ils entraînent est trop systématique (il en suffit d’un !), chaque fois ils essaient directement de donner leur baiser, chose normalement très rare ! Je ne les imaginais absolument pas ainsi. Le film est gangrené de scènes inutiles (comme celle de la chorale, avec Flitwick justement, au début du film). Celle du Saule Cogneur, lorsque Harry et Hermione tentent d’aller au secours de Ron enlevé par Sirius pour avoir Pettigrow, est proprement du grand n’importe quoi. Et vas-y qu’on t’envoie valser à 15m mais je me relève aussitôt, même je m’accroche à une branche et je vole ! Nan mais vraiment. Le pire je crois, c’est le loup-garou. Vous le trouvez effrayant vous ? Qu’il a l’air dangereux ? Je n’ai pas trouvé. Depuis quand ça ressemble à ça un loup-garou ? La tête réduite accrochée à côté du conducteur dans le Magicobus m’horripile. C’est censé être drôle, mais au contraire ça m’énerve ! Les idées d’Alfonso Cuarón sont peut-être originales, mais elles ne sont pas bonnes.

Quant aux bonus du blu-ray, ils étaient eux plutôt sympathiques ! J’ai en particulier beaucoup aimé les explications sur la création de Buck (un travail vraiment incroyable !). La préparation pour Pattenrond m’a fait rire aussi. Les interviews des acteurs étaient intéressantes aussi parce que presque tout le monde y passe (mais la tête réduite qui « mène » une partie des interviews est extrêmement irritante). Bref, vous l’aurez compris, je ne suis pas ravie de cette adaptation, bien au contraire !

Publicités

Une réflexion sur “♥ Harry Potter and the Prisoner of Azkaban – J. K. Rowling

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s