Le roman de la momie – Théophile Gautier

Il s’agit encore d’un roman qui m’a été conseillé lors du concours des 3 ans du blog. Je ne savais pas du tout de quoi il parlait, mais j’étais curieuse de découvrir cet auteur du XIXème qui côtoyait Victor Hugo et Charles Baudelaire et dont je n’avais encore rien lu. Je ne sais pas pourquoi, mais le titre me faisait penser à La Momie, film avec Brendan Fraser et Rachel Weisz. Je l’ai donc entamé dans l’esprit Halloween (je lis rarement les quatrièmes de couverture). Bon j’vous l’dis, ça n’a rien à voir !

Un aristocrate anglais accompagné d’un scientifique découvre une tombe inviolée en Égypte. À côté du corps merveilleusement conservé de la momie repose un parchemin qui raconte son histoire, l’histoire de Tahoser, fille d’un grand prêtre, qui aima et fut aimée.

Le roman de la momie m’a beaucoup étonnée. Après un prologue assez long qui narre la découverte de la momie, on se retrouve propulsé trente-cinq siècles auparavant, auprès de Tahoser, jeune fille belle et riche, qui se languit d’amour pour un homme qui ne la remarque pas. Dans le même temps, Pharaon revient d’une campagne militaire victorieuse et remarque Tahoser. J’ai vu ce roman était d’abord paru en feuilleton. J’ai donc l’impression qu’à un moment donné, l’auteur a dû ressentir quelque chose chez le public qui lui a fait prendre une direction différente dans son texte, car dans la deuxième moitié, l’histoire change radicalement de direction. En tout cas si c’était prévu, je ne l’avais pas vu venir et ça m’a beaucoup étonnée ! On passe en effet d’une histoire proche de la romance historique qui suit Tahoser, une histoire somme toute « individuelle », à un mythe universel où ce personnage n’a plus sa place. Je me suis d’ailleurs posé la question vers la fin de savoir s’il n’y avait pas un problème avec mon édition vu qu’elle n’apparaissait plus du tout ! Finalement, le livre se clôt sur elle tout de même, mais j’ai vraiment été surprise de cette manière d’écrire un roman que je n’avais, je crois, jamais rencontrée. (Pour ceux qui veulent savoir de quel mythe il s’agit, SPOILER : l’histoire de Moïse et des Hébreux qui quittent l’Egypte, avec les 7 plaies et tout le barda !)

Sinon, dès le début j’ai trouvé l’écriture vraiment belle, parfois un peu pompeuse mais ça reste rare et ça ne m’a pas gênée (pas comme avec Prosper Mérimée, j’ai eu beaucoup de mal avec son style, et c’était ma crainte en me lançant dans un auteur du XIXème inconnu de moi). On se croirait vraiment en Égypte à cette époque, les descriptions sont sublimes et l’immersion totale ! J’ai vu en plus sur ce cher Wikipédia que globalement par rapport à la vie des Égyptiens à cette époque, c’est très fidèle. Le seul reproche que je pourrais faire à ce roman, c’est le détachement que j’ai ressenti vis-à-vis des personnages, et encore cela s’explique par la tournure que prend l’histoire dans la deuxième moitié.

En résumé, c’est un roman étonnant et dépaysant, qui m’a agréablement surprise grâce à la très belle plume de l’auteur. Pas forcément à lire pour Halloween comme je voulais le faire vu que ça ne fait pas peur du tout ! (Nan mais vraiment les idées que je me fais toute seule parfois…) J’essaierai à l’avenir de découvrir quelques unes de ses nouvelles (certains titres m’attirent) et un jour j’espère Le Capitaine Fracasse !

Logo Challenge XIXème

Publicités

5 réflexions sur “Le roman de la momie – Théophile Gautier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s