♥ Harry Potter and the Goblet of Fire – J. K. Rowling

J’ai continue avec Bonheur ma relecture VO de la saga Harry Potter  avec le tome 4. Il s’est toujours disputé la place de préféré avec le premier dans mon cœur. Qu’en est-il à présent ? Réponse à la fin de l’article !

It matters not what someone is born, but what they grow to be.

Harry Potter and the Goblet of FireL’été avant la rentrée en quatrième année à Poudlard d’Harry n’est pas de tout repos : sa cicatrice lui fait mal, son oncle et sa tante lui imposent la diète, puis il passe la fin de l’été chez les Weasley et assiste avec eux à la Coupe du Monde de Quidditch, où des événements succèdent au match. À son retour à l’école, une autre nouvelle inattendue est annoncée : le Tournoi des Trois Sorciers aura lieu cette année à Poudlard, avec les autres écoles européennes de Beauxbâtons et Durmstrang. Et toujours les choses mystérieuses semblent se multiplier autour d’Harry…

Ce tome est vraiment très, très riche. Il est fort de nombreuses péripéties et scènes d’action : la Coupe du Monde de Quidditch, les Tâches du Tournoi, les disparitions inquiétantes… L’histoire générale de la saga prend aussi un grand coup d’accélérateur. L’autrice commence à creuser sérieusement le passé de ses personnages et sème des éléments cruciaux pour la suite.

‘Don’t talk to me.’
‘Why not?’
‘Because I want to fix that in my memory for ever. Draco Malfoy, the amazing bouncing ferret…’

LogolectureanglaisElle approfondit également les relations de ses personnages principaux. Après la dispute de Ron et Hermione dans le tome 3, c’est cette fois Harry qui se trouve durablement brouillé avec Ron, en plus d’être à nouveau stigmatisé par tous ses camarades. Il ne peut plus compter que sur Hermione et Sirius. La situation rappelle une autre de The Chamber of Secrets et en présage de pire encore pour les années futures. Harry n’a jamais été mon personnage préféré mais l’injustice dont il est l’objet m’a à nouveau beaucoup énervée ! J’ai éprouvé beaucoup d’empathie pour lui et attendu avec impatience que les choses s’améliorent.

Percy wouldn’t notice a joke if it danced naked in front of him wearing one of Dobby’s hats.

Comme toujours, c’est Hermione que j’aime le plus. Elle grandit plus vite que ses deux amis. Son intelligence et son ouverture d’esprit ne cessent de m’étonner. Ce tome est vraiment celui de l’entrée dans l’adolescence – le désir de changer le monde, les premiers émois amoureux, les questionnements… Son engagement pour les Elfes de maison me touche beaucoup. En même temps, elle se perd un peu, n’utilise pas la meilleure méthode… les erreurs de jeunesse, mais elle en est d’autant plus attachante.

If you want to know what a man’s like, take a good look at how he treats his inferiors, not his equals.

HP 4-2Ce tome surprend aussi agréablement : les tomes précédents présentent un schéma très similaire, on attend la même chose et dans un certain sens, ça l’est : début en été à Privet Drive, événement perturbateur, année scolaire rythmée par Halloween et Noël, la fin de l’année avec le gros final et son lot de révélations, et le retour par le train. Mais le Tournoi des Trois Sorciers est totalement inattendu, le personnage de Maugrey détonne, la présence d’autres écoles intrigue, l’absence de la Coupe de Quidditch et de la Coup des Quatre Maisons perturbe, il y a beaucoup de nouveaux personnages… Le final est de la même manière similaire aux précédents et différent : c’est un condensé d’action, mais il a un caractère de gravité bien plus fort. Dans The Prisoner of Azkaban, Queudver parvient à s’échapper, l’horizon se noircit un peu mais globalement on finit sur des notes positives. Dans The Goblet of Fire, l’espoir demeure bien sûr, grâce aux relations d’amitié et d’amour qu’entretiennent les personnages et une touche d’humour très bienvenue dans le train du retour, mais la catastrophe crainte est arrivée. Le.a lecteur.rice est inquiet.ète pour la suite, n n’est plus si optimiste… La saga s’enfonce progressivement dans un univers plus sombre et devient plus adulte – comme nos personnages principaux qui grandissent.

It is a strange thing, but when you are dreading something, and would give anything to slow down time, it has a disobliging habit of speeding up.

Time will not slow down when something unpleasant lies ahead.

J’ai dégusté chacune des pages, chaque chapitre, et je pensais souvent à ma lecture, j’avais sans cesse envie d’y retourner, au point de vouloir me freiner pour ne pas lire trop vite, mais aussi de délaisser mes autres lectures en cours pour m’y plonger avec délices. Oui, vraiment, au final, c’est ce tome mon préféré ♥

Constant vigilance!

HP 4[En « bonus », ci-dessous, un article écrit après une relecture antérieure, en mars 2012]

HP4Je me lance sur un tome qui a beaucoup d’importance pour moi, car c’est le dernier que j’ai lu avant de devoir attendre des années que les suivants paraissent ! Il marque un tournant certain dans l’histoire, non seulement parce que Voldemort revient, mais aussi parce que les personnages évoluent beaucoup. Les histoires d’amour commencent, la mort fait une entrée fracassante. Je n’arrêtais pas de marmonner à propos de Ron et Hermione. c’est clair comme de l’eau de roche dès ce livre ! C’est aussi un tome particulier parce que le Quidditch en est absent. Ça m’avait embêtée, j’adorais les matchs. Bon, la Coupe du Monde rattrape un peu le coup mais quand même, ce n’est pas pareil. Traditionnellement, on a un nouveau professeur de Défense contre les Forces du Mal. Ce n’est pas n’importe qui, d’apparence et en réalité. L’introduction du personnage de Maugrey est importante pour la suite, et cette façon de l’amener est vraiment réussie. Comme toujours, j’ai beaucoup ri avec ce tome, et en particulier avec Fred et George, qui se déchaînent de plus en plus au fur et à mesure que l’histoire s’assombrit. J’ai beaucoup rêvé aussi. L’école de Beauxbâtons, qui se situe en France ! Les chevaux volants, le bateau sous-marin… Le Bal de Noël dans la Grande Salle, le retour de Dobby, et l’apparition de la pauvre Winky. Barty Croupton, ce personnage qui montre qu’à vouloir trop faire le bien, on fait le mal. La violation du cimetière. Et ce coup de théâtre à la fin ! Impossible de deviner que Maugrey n’était pas Maugrey, mais c’était bien fichu. On a également un aperçu de la puissance de Dumbledore, mais aussi de McGonagall et de Rogue. C’était très riche en émotions ! Je pense que c’est l’un de mes tomes préférés, mais j’avoue que j’ai toujours du mal à me décider. En tout cas, tout devient plus passionnant, la saga prend une tournure moins jeunesse, et c’est le début de nombreuses révélations qui vont mener à la fin du dernier tome.

HP4 filmJ’ai été rapide, mais je n’ai pas trop envie de m’étaler non plus. Sur le film, il ne m’a pas trop déçue celui-là, et en particulier parce qu’il est très drôle. Pour les avoir tous revu en quelques semaines, je trouve que c’est le plus drôle des huit. Je pense par exemple à ce passage où Ron doit danser avec McGonagall ! Ou le passage de la fouine Malefoy… J’adore les cheveux des acteurs aussi dans ce film (j’ai toujours un faible pour les cheveux longs chez les garçons). Je n’apprécie que moyennement le choix de l’acteur pour Maugrey, je ne le voyais pas si rondouillard, mais à part ça il joue très bien son rôle. Le Magyar à pointes de la première tâche est très convaincant, mais ce n’était pas utile de le faire décoller et poursuivre Harry tout autour de Poudlard. Je n’étais pas aimé cette tendance « hollywoodienne » à vouloir faire du grand spectacle. Les sirènes ne m’ont pas trop plu, mais au moins elles fichaient la trouille. Par contre, la troisième tâche était bien trop édulcorée. Je n’ai pas apprécié le choix de Clémence Poésy pour jouer Fleur. Elle n’était pas assez belle, on ne la croirait pas du tout un quart Vélane ! Même son visage n’est pas si joli. Le bal de Noël était sympathique, mais attention, n’écoutez pas les paroles des Bizarr’ Sisters au risque de vous taper un fou rire mémorable ! Je suis toujours impressionnée par Voldy. Ralph Fiennes est tout simplement époustouflant, et ce dans les 5 films où il apparaît, à commencer par son arrivée tout à fait terrifiante dans le 4. Les bonus n’étaient pas mal du tout, ils expliquaient par exemple comment ça avait été compliqué de tourner la deuxième tâche sous l’eau. J’ai également appris ce qu’étaient les effets visuels, en quoi ils diffèrent des effets spéciaux et comment ces deux types d’effets sont mis en oeuvre sur une scène. Il y avait aussi beaucoup d’interviews d’acteurs, j’adore ! Sur ce film, le blu-ray commence à vraiment valoir le coup vu que le film est récent. Bref, des huit films, je suis (presque) certaine qu’il s’agit de mon préféré !

Publicités

2 réflexions sur “♥ Harry Potter and the Goblet of Fire – J. K. Rowling

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s