♥ The Hobbit: An Unexpected Journey (2012)

[Chronique de décembre 2012]

Mardi, à 23h et des patates, avec chéri on était au cinéma pour voir The Hobbit. J’étais très étonnée mais particulièrement contente de voir que le film a démarré pile poil à minuit cinq, et sans pub ni BA ! Donc immersion totale dès le début… Et ambiance bien sûr, vu que quelques personnes étaient venues déguisées.

the-hobbit-an-unexpected-journey-movie-poster-1Je vais commencer par rappeler que j’ai bien aimé le livre mais sans plus, j’espérais quelque chose plus dans le style du Seigneur des Anneaux en fait. Mes attentes pour le film étaient donc claires : enrichir The Hobbit avec tout ce que Tolkien a écrit après et se rapprocher de l’ambiance du Seigneur des Anneaux.

Entamons avec ce qui me mitige un peu (non, ce n’est pas négatif, et mon avis est à prendre comme résolument positif ! J’essaie juste d’être exhaustive dans ma chronique). Le début du film, je voulais qu’il me bouleverse à mort comme ne manque jamais de le faire le prologue de la Communauté de l’Anneau. Mais là, on repassera. C’est bien hein, mais je voulais un truc qui me file des frissons partout. Le deuxième regret, c’est sur quelques nains… Pour moi, un nain, c’est Gimli, ou Gloïn, ou Bombur. Fili, Kili et Thorïn je les trouve vachement trop sexys pour être des nains. Dans les films du SDA, il y a des moments où on voyait que c’est difficile de respecter les proportions entre hommes, nains et hobbits, ais là plupart du temps on y voyait que du feu. Dans The Hobbit, la plupart du temps les nains ont l’apparence générale d’humains, même si on veut nous faire croire qu’ils sont plus petits. On ne voit pas vraiment que leurs membres sont plus courts que ceux des vrais acteurs, et pourtant chacun avait sa doublure naine. Je me plains, je me plains, mais je suis très, très, trèèèès contente d’avoir des beaux hommes à mater, héhéhé. Sans compter que ce choix se justifie pleinement au regard de la fin du roman… Je n’en dis pas plus ! Et aussi, heureusement que Peter Jackson n’a pas collé à la description de Tolkien concernant les nains, parce que ça aurait fait un peu ridicule (nan mais, vous imaginez le fameux guerrier nain Thorïn avec un petit capuchon coloré ??).

Un changement étrange par rapport au SDA, c’est les Wargs et les gobelins. On ne dirait pas les mêmes Je les ai trouvés moins réalistes, et donc moins effrayants. Je me dis que là aussi, c’est certainement voulu ! Alors je me dis que ce ne sont pas les mêmes espèces que dans le SDA, ce qui me paraît tout à fait plausible vu que dansThe Hobbit, Sauron n’a pas encore étendu son mal partout, alors que dans le SDA, sa maléficience (bon d’accord, ça n’existe pas vraiment. Malfaisance, c’est mieux ?) a touché de nombreuses créatures déjà pas jolies-jolies et les a rendu encore plus méchantes. D’ailleurs, pas de sang dans le film, il est clairement accessible dès dix ans.

Le pur positif, bah c’est tout le reste ! J’étais heureuse comme tout de retrouver la Comté et Fondcombe, Gandalf, Elrond, ma chère Galadriel, plus belle que jamais. J’ai adoré Bilbo, en regrettant tout de même qu’on le voit assez peu dans ce premier opus. Car oui, l’histoire a été enrichie de nombreuses scènes où le hobbit n’apparaît pas. Il y a en effet pas mal d’humour, j’ai ri plusieurs fois, mais j’ai aussi été bluffée par les scènes de combat, extrêmement fluides et visuellement très belles. La scène de Gollum est juste wahou. Je pense que c’est ma préférée ! On a moins de décors naturels (paysages de Nouvelle-Zélande) à couper le souffle que dans le SDA, mais il y a moyen que les films suivants se rattrapent sur ce point. J’ai adoré en apprendre plus sur des éléments à peine effleurés dans le livre mais qui sont présents dans d’autres parties de l’œuvre de Tolkien. Là aussi, je n’en dis pas plus pour ne pas spoiler. La musique est très bien, on retrouve plusieurs thèmes du SDAmais adaptés à The Hobbit, c’est-à-dire plus légers en général, et quelques nouveaux thèmes, plus des chansons fort sympathiques (hmmm Thorïn chante !). Howard Shore a su me convaincre quoi. Plus que jamais, je suis motivée pour entreprendre la lecture du SDA et pour aller vivre dans un trou de hobbit, ou à Fondcombe, je n’ai pas encore décidé.

Quelques mots sur la 3D. Fluide, naturelle, je la remarquais à peine tant elle était bien fondue dans le film. Je n’ai pas eu mal à la tête ni mal aux yeux, en bref tout va bien ! J’aurais adoré voir le film diffusé en 48 images/seconde, mais l’UGC ne propose pas encore cette technologie. Je suis donc très curieuse de savoir si ça change quelque chose. Si vous l’avez vu comme ça, donnez-moi vos impressions !

Vivement la sortie en blu-ray en tout cas… Je pense qu’on retournera voir le film pendant les vacances !

EDIT : Je vois beaucoup de commentaires sur internet par rapport à la longueur du film. Rappelons que le SDA est très long aussi, et que si ça vous ennuie, vous êtes libres de ne pas regarder le film… Mais je n’aime vraiment pas voir que « il y a une trilogie pour faire du fric ». Sincèrement, vous pensez que Peter Jackson ou les studios ont besoin de se faire du fric ? Y’a qu’à regarder les Journaux de Bord de The Hobbit pour voir à quel point Jackson tient au film du fond de ses tripes. S’il a fait un film si long, si on est passé de deux à trois films, c’est parce qu’il a tellement de choses à raconter qu’il ne voulait pas bâcler en deux films. Oui, le livre est court ; mais Jackson est allé chercher de la matière dans plein d’autres textes de Tolkien, afin d’enrichir l’histoire, et ça montre bien son engagement tout entier à l’oeuvre de Tolkien. Bref, mon avis n’est pas intéressant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s