L’Héritage des Rois-Passeurs – Manon Fargetton

L’année dernière, j’ai acheté au Salon du Livre jeunesse à Évreux le seul livre destiné à un public « adulte » de la table de Manon Fargetton (cherchez l’erreur). Cela faisait longtemps que j’avais envie de découvrir cette autrice française que j’avais pris grand plaisir à rencontrer (et son tatouage est tellement classe !). Grâce à une lecture commune organisée par Méli du Bazar de la littérature, j’ai lu le roman avec d’autres lecteurs et ce fut très chouette.

lheritage-des-rois-passeursL’Héritage des Rois-Passeurs commence lorsqu’Énora assiste impuissante au massacre de sa famille et de ses amis. Elle apprend dans la foulée qu’elle a le pouvoir de « passer » de notre monde à celui d’Ombre, où Ravenn revient dans son royaume natal réclamer le trône qui lui revient en qualité de fille aînée de la reine.

J’ai vraiment beaucoup aimé cette lecture, même s’il manque des petites choses pour en faire un coup de cœur. Je ne recommanderai pas le bouquin à un fana de fantasy qui adore les univers ultra-développés avec des intrigues complexes, à moins de lui vendre d’autres aspects du bouquin qui valent amplement le détour, comme le féminisme et le très bon divertissement qu’il constitue.

Dès le début, je me suis trouvée happée par le style très fluide de Manon Fargetton. Je comprends que ses romans aient du succès auprès de la jeunesse : elle se lit très bien, c’est accessible mais quand même bien écrit, un bon équilibre. On est facilement projeté dans l’univers créé par l’écrivaine. Comme quoi, pas forcément besoin de beaucoup de descriptions pour bien nous immerger (même si j’aime beaucoup aussi les styles plus fouillés). Ce qui est indéniable, c’est le talent de conteuse de Manon Fargetton qui a rendu la lecture agréable à tous les participants.

lheritageAu niveau de l’intrigue, c’est bien ficelé, tous les éléments se répondent et c’est une qualité parfois très sous-estimée chez les auteurs de l’imaginaire. C’est agréable d’avoir une narration solide. Les « Fragments » apportent ou des petites pauses dans le récit, ou des éléments qui renforcent la cohérence de l’ensemble. En plus, j’aimais bien avoir quelques lignes à lire entre chaque chapitre. Le rythme est également soutenu, pas le temps de s’ennuyer ! Le livre, qui fait moins de 400 pages, fonctionne en bon page-turner, ce que je n’attendais pas forcément pour un roman fantasy/fantastique.

Je ne me suis pas attachée à tous les personnages de la même façon. Malgré les débuts très difficiles d’Énora, elle reste « distante » du lecteur, ce qui est peut-être un effet voulu par l’autrice, alors qu’on prend très facilement parti pour Ravenn, qui claque dès le début ! J’ai bien aimé les frères Julian et Charly et surtout Lïam, petit protégé de Ravenn, jeune garçon vif et intelligent que j’aimerais revoir dans le prochain roman de Manon Fargetton qui se déroulera dans le même univers d’Ombre. Jana est l’un des personnages les plus mystérieux du roman. Je continue à avoir du mal à la cerner. On devrait la revoir dans Les Illusions de Sav-Loar. L’occasion d’en apprendre plus sur la magie de ce monde j’espère !

Nous avons été plusieurs de la LC à trouver des similitudes avec l’œuvre de Bottero, quoique celle-ci soit plus jeunesse. Par certains aspects, j’ai aussi trouvé des ressemblances avec les romans de Kristin Cashore dans l’univers Graceling. Mais de ces trois auteurs, c’est pour l’instant Manon Fargetton que je préfère.

J’ai acheté le livre à l’autrice directement sur un salon sans trop chercher à savoir de quoi ça parlait et j’aime vraiment me lancer dans une lecture comme ça, un peu à l’aveugle, ça donne de belles surprises ! Aucun doute que Les Illusions de Sav-Loar atterrira dans m bibliothèque rapidement après sa sortie. Si Manon Fargetton revient à Évreux à la fin de l’année, j’irai lui prendre directement et lui dire combien j’ai aimé L’Héritage des Rois-Passeurs. Merci Méli pour l’organisation et aux participant•es pour la bonne ambiance !

Les chroniques des autres participant•es :

Méli

Scarlett

Rizdeuxzzz

Phèdre

Thomas

Floly

Publicités

2 réflexions sur “L’Héritage des Rois-Passeurs – Manon Fargetton

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s