Anita Blake, book 1: Guilty Pleasures – Laurell K. Hamilton

[Chronique de janvier 2013]

Anita Blake est un incontournable du genre « bit-lit » ou plutôt « urban fantasy », que je suis contente d’avoir enfin découvert.

Le livre nous plonge directement dans l’ambiance. Anita bosse comme réanimatrice, on ne sait pas bien ce que c’est au début, et elle sort avec une amie pour l’enterrement de vie de jeune fille de celle-ci, dans un bar strip-tease dirigé par des vampires, appelé le Plaisirs coupables. Et tout de suite ça se barre en cacahuète, déjà parce qu’Anita n’est pas fan des vampires, et eux ne sont pas vraiment fans d’elle non plus.

anitablake1J’ai été gênée au début de ne pas avoir de « présentation » de l’univers créé par Laurell K. Hamilton. Dans La Communauté du Sud, on a les bases dès le début, mais ici on est enfoncés profondément dans l’univers sans explication. Quelques unes sont données au compte-goutte au fur et à mesure du roman, mais comme je ne l’ai pas lu d’une traite, il m’a fallu me concentrer pour commencer à mettre ensemble les pièces du puzzle. Pareil avec les personnages. Ce type de saga possède toujours un grand nombre de personnages, et là je m’y perdais un peu, il m’a fallu arriver aux trois-quarts du roman pour bien repérer qui est qui, et je pense que lors de ma lecture du tome suivant, j’aurai un peu de mal avant de réussir à me souvenir qui est qui.

Je continue sur les points qui m’ont un peu embêtée : Anita n’est pas très attachante, c’est ce qu’on appelle une héroïne bad-ass. Elle est humaine, mais elle est méga forte et tout et tout. J’avoue que je préfère Sookie, qui est niaise au début (tout l’inverse d’Anita en fait) mais qui évolue pour arriver à un bon équilibre. En même temps, je n’ai lu que le premier tome d’Anita, et sûrement évoluera-t-elle aussi. En tout cas pour l’instant, elle arrive seulement à me faire rire avec sa répartie et ses blagues à deux balles. Même si on commence à voir qu’elle a dû vivre des trucs super durs, je ne suis pas touchée. Et j’ai eu du mal avec le côté très religieux d’Anita et de l’univers en général (à croire qu’il n’y a que les artefacts chrétiens capables de repousser des vampires et autres créatures surnaturelles !). Enfin bon, ces Américains…

Les points positifs : une narration vraiment dynamique, on n’a pas le temps de s’ennuyer ! De l’humour, d’un peu toutes les couleurs d’ailleurs (noir, jaune notamment !) et un univers qui promet plein de surprises. Et j’avoue, j’ai bien aimé Jean-Claude et Phillip, mais il va vraiment falloir que quelqu’un explique aux auteures américaines que les prénoms français déjà ringards en français sont carrément ridicules en VO, sans compter qu’un vampire français vieux de plusieurs centaines d’années et qui selon toute logique avait du sang bleu dans les veines de son vivant ne peut pas s’être appelé Jean-Claude, ce prénom n’était pas vraiment usité au XXVIIIème siècle et avant ! Même si le côté héroïne bad-ass m’énerve un peu, c’est agréable de ne pas faire dans la dentelle et d’aller directement à des trucs un peu gores. C’est sûr que les vampires ne sont pas des enfants de chœur là-dedans ! Quant à l’enquête, elle n’a rien de renversant, mais je voulais savoir qui c’était, et comme je ne suis pas très exigeante et que je m’attardais surtout sur l’aspect fantastique, elle m’a plu. Les différents éléments se recoupent à la fin et la lumière se fait dans notre tête exactement au même moment que pour Anita !

J’ai passé un bon moment avec ce livre, sans plus, mais je pense que c’est le début. J’ai lu les premiers tomes de La Communauté du Sud à la suite et en ayant en tête la série que j’adorais, mais je pense que si j’avais seulement lu le tome 1 sans rien en connaître, j’aurais aussi moins aimé.

Précision : j’ai abandonné cette série après en avoir appris un peu plus sur elle dans l’essai de Sophie Dabat Bit Lit! L’amour des Vampires. Je ne pense pas reprendre un jour, mais sait-on jamais…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s