Kobato – Clamp

[Chronique de janvier 2013]

kobato12

kobato5Je vous avais parlé il y a de nombreux mois de la dernière série de Clamp en cours, Gate 7. Récemment j’ai acheté le dernier tome de la série Kobato, une autre série récente des 4 mangakas. Afin de bien être dans l’histoire, j’ai lu toute la série d’un coup, qui compte six tomes, et c’est donc l’occasion de vous en parler ! Les Clamp sont très connues pour leurs séries Card Captor Sakura, Tsubasa Resevoir Chronicle et XXXHolic. Mais toutes leurs séries sont bien (la qualité des dessins n’est pas la même pour leurs vieilles séries), elles ont toutes quelques chose de magique qui me fait chavirer (voilà pourquoi j’essaie d’avoir tous leurs mangas, mais il m’en manque certains devenus quasiment introuvables…).

Kobato, c’est une série dite « kohai », comme Sakura, et donc destinée aux plus jeunes. C’est une série toute mignonne pour les petites filles à la base, mais comme tous les Clamp, on y prend plaisir quel que soit notre âge ! Kobato Hanato, jeune fille mimi comme tout, arrive sur terre avec une sorte de peluche parlante, Ioryogi, qui doit l’aider à réaliser son souhait : aller là où elle veut être. Mais pour cela, il faut d’abord qu’elle prouve qu’elle peut vivre parmi les humains. Puis elle devra remplir une bouteille de « sentiments blessés » des personnes qu’elle aura soignées. Mais Kobato va rencontrer de nombreuses personnes, et cela va la faire évoluer.

kobato23Pourquoi j’ai adoré ce manga ? Parce qu’il est plein d’humour, de personnages attachants, les dessins sont juste sublimes, l’histoire est belle, il y a des passages très émouvants (j’ai eu la larme à l’œil plus d’une fois !) et je suis très contente de la fin. De nombreux personnages d’autres mangas de Clamp font leur apparition dans ce manga (c’est un plaisir pour une fan comme moi, mais ça n’a pas d’importance si vous ne les connaissez pas…), et il y a aussi plein de nouveaux personnages supers (notamment Ioryogi !).

Je ne vois pas quoi vous dire d’autre. C’est juste un très chouette manga, court (6 tomes c’est vraiment abordable) et frais, qui m’a fait du bien quand je l’ai relu. J’ai envie de me replonger plus avant dans les Clamp et de réussir à me procurer leurs œuvres qui me manquent !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s