Lily Bard, book 1: Shakespeare’s Landlord – Charlaine Harris

[Chronique de janvier 2013]

J’ai terminé hier le tome 1 de Lily Bard intitulé Meurtre à Shakespeare, que j’ai reçu à Noël de mon petit frère. Il m’a dit qu’il n’y avait pas le 2 quand il était allé l’acheter, résultat il faut que je me refrène d’aller acheter la suite ! Décidément, Charlaine Harris arrive toujours à me convaincre…

lily-t1Lily Bard vit à Shakespeare, dans l’Arkansas, et gagne sa vie en faisait le ménage et autres petits travaux pour des gens de la ville. Pendant son temps libre, elle prend des cours d’arts martiaux. Une nuit, alors qu’elle était partie marcher dans la ville pour se défouler, elle assiste à une étrange scène : une personne transporte un paquet très lourd dans son propre chariot à elle ! Une fois la personne partie, elle va regarder ce que contient le paquet déposé dans le parc près de sa maison. Elle découvre alors le cadavre de son ancien propriétaire, Pardon Albee… Avec son chariot, ses empreintes sur le corps, elle est en bien mauvaise posture, surtout que si elle vient à être suspectée, son passé sera révélé à toute la petite ville.

Ce roman est un policier. Contrairement aux Mystères de Harper Connelly qui allient policier et fantastique, ici nous ne rencontrons aucun fantôme, et contrairement à La communauté du sud, l’enquête policière que Lily suit par l’intermédiaire du chef de la police est le fil conducteur de l’intrigue. Le début nous met face tout de suite au cadavre, et nous apprenons à connaître Lily et sa vie actuelle dans les chapitres suivants. Très taciturne, elle n’a quasiment pas de relation avec d’autres personnes. Le meurtre va l’obliger à s’impliquer davantage et à nouer des liens avec différents personnes qu’elle connaît depuis plus ou moins longtemps, mais qu’elle n’avait jamais cherché à vraiment connaître. Lily est forte parce qu’elle a dû le devenir, comme nous l’apprend le passage où elle raconte son passé. Je l’ai trouvé très accessible, et la narration à la première personne nous la rend très proche, comme si le lecteur avait le privilège de la connaître, contrairement aux autres personnes de sa vie.

Charlaine Harris est très méthodique dans ce roman, elle nous apprend ce que nous avons besoin de savoir pour suivre l’intrigue et comprendre le dénouement de l’enquête, que ce soit sur les personnages ou les lieux. J’imagine que les rôdés du genre policier ont trouvé l’enquête très facile, mais pour ma part, comme d’habitude, je n’ai rien vu venir ! Et je dois bien avouer que même si à la fin j’ai vie tourné les pages pour découvrir le meurtrier, ce n’est pas ce qui m’a intéressée le plus dans le roman, j’ai préféré apprendre à connaître Lily et son passé et en connaissance de cause la voir interagir avec d’autres personnes, notamment Marshall, Claude et Carrie.

En bref, un bon petit roman de détente qui se lit vite et bien, avec une écriture toujours aussi fluide et agréable pour moi. C’est la deuxième saga qu’a écrite Charlaine Harris, et si on voit bien l’amélioration après avec Sookie et Harper, c’était vraiment de bons débuts ! J’ai hâte que la série Aurora Teagarden sorte en France, mais bon, si ça traîne trop, il n’est pas exclu que je craque avant et les lise en anglais ! Et vivement que je fasse flamber la carte bleue pour la suite de Lily !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s