Silver Linings Playbook (2012)

[Chronique de février 2013]

 silver_linings_playbookNominé aux Oscars (pour meilleure actrice je crois), Happiness Therapy fait beaucoup parler de lui ces temps-ci. J’ai vu la BA plusieurs fois au ciné, ça s’annonçait comme une comédie romantique assez classique. Je voulais surtout voir Jennifer Lawrence dans un autre rôle que Katniss (que j’avais bien aimé, contrairement à la Katniss du livre !) et je crois bien que je n’avais jamais vu jouer Bradley Cooper, c’était l’occasion. Après avoir revu Le Monde de Nemo (et être passés à Oxfam et en être ressortis avec trois livres), nous nous sommes installés pour Happiness Therapy.

De quoi ça cause ? Pat sort d’un hôpital psychiatrique. Il vaut se reconstruire et reconquérir sa femme. Il retourne vivre avec ses parents. Il va rencontrer Tiffany, une jeune femme veuve aussi perdue que lui. Chacun peut apporter son aide à l’autre d’une certaine façon, mais cela va-t-il marcher ?

Le film est présenté comme une comédie romantique, Dawn a plutôt parlé d’une comédie dramatique (Allociné aussi), pour moi ce n’est même pas une comédie. Je ne crois pas que le film soit fait pour nous faire rire, en tout cas je ne l’ai pas du tout ressenti comme ça. Je n’ai vraiment pas ri beaucoup, seulement un peu à la fin. J’ai trouvé ce film très poignant, très vrai, plein de tensions. Les deux héros sont « messed up », « fucked up » comme ils le disent eux-mêmes, et ça se sent. Ça crie, la pression est partout, la plupart des personnages sont dans la mouise d’une façon ou d’une autre. J’étais vraiment très tendue pendant le film, presque stressée. On se doute bien que ça ne peut pas finir « mal », mais je craignais quand même une péripétie malheureuse.

Je n’ai rien remarqué de particulier sur la musique. Par contre, j’ai trouvé tous les acteurs très bons. J’aime beaucoup Jennifer Lawrence, avec sa voix un peu cassée et son corps tout en formes (j’adore Keira Knightley, mais ça fait du bien d’avoir une actrice avec des formes !). Bradley Cooper était très touchant, j’avais de la peine pour lui. Les parents sont aussi très convaincants, perdus pour aider leur fils. Je n’ai vu De Niro que dans la série des Mon beau-père et moi, et le voir dans un rôle plus sérieux, un peu « messed up » lui aussi, m’a plu. C’était un film intéressant, qui change de ce qu’on voit sans cesse, néanmoins je n’ai pas adoré. J’ai bien aimé, mais pas suffisamment pour avoir envie de le revoir bientôt. Je le reverrai un jour cependant, parce que je me demande quelle sera mon impression au revisionnage.

EDIT : beaucoup aimé le revisionnage ! J’aimerais bien lire le bouquin…

silver-lining

Publicités

4 réflexions sur “Silver Linings Playbook (2012)

  1. J’ai regardé ce film pour les mêmes raisons et depuis c’est un de mes films coups de coeur !! Par contre je suis d’accord avec toi, je ne classerai pas ce film dans les comédies !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s