♥ The Parasol Protectorate, book 2: Changeless – Gail Carriger

[Chronique de février 2012]

Cet été, j’avais découvert et aimé le tome 1 du Protectorat de l’ombrelle, Sans Âme. J’ai relu ma chronique, qui était restée très superficielle. Je vais essayer de détailler un peu plus ici pourquoi j’ai aimé autant, si ce n’est plus, ce tome 2, Sans Forme !

sans-formePetit pitch qui contient nécessairement des spoils si vous n’avez pas lu le tome 1, vous êtes prévenus ! Alexia est devenue Lady Woolsey et s’en arrange plutôt pas mal, jusqu’à un léger petit problème. Une épidémie « d’humanisation » semble avoir contaminé une partie de Londres pendant plusieurs heures. Et quand en plus son impossible mari part à toute vitesse en Ecosse, terre de ses origines, Alexia se lance derrière lui.

Ce tome m’a permis d’apprécier encore plus les personnages et le second degré présent absolument à chaque ligne de cette saga. Alexia et Conall me plaisent toujours autant, ainsi que Lyall. Voir davantage Ivy ne m’a pas déplu, et le triangle qu’elle forme avec Tunstell et Félicité n’était pas désagréable ! J’étais plus qu’heureuse e revoir Lord Akeldama, dont j’ai honteusement oublié de parler dans ma première chronique ! Mention spéciale à « ma petite fleur de courgette »… Un nouveau personnage a également beaucoup retenu mon attention : Mme Lefoux, française, et quelle femme ! Je suis contente qu’on la retrouve dans les prochains tomes.

Le monde de l’Empire britannique en mode steampunk est ici plus développé que dans le premier tome. J’ai complètement perdu pied dès lors que l’auteure se lançait dans des explications sur le fonctionnement des dirigeables ou des éthérographes ! Ça ne m’a pas dérangée, je sais bien que je ne comprends jamais rien à ce genre de choses. On apprend surtout plein de détails sur les loups-garous et les fantômes, et aussi sur l’Histoire de ce monde. Les détails m’enchantaient, malheureusement ma tête est tellement pleine que je n’ai pas pu en retenir beaucoup. Qu’à cela ne tienne, ce sera une excuse pour relire la saga une fois terminée !

Concernant l’intrigue, je l’ai facilement dénouée. J’avais vu venir la fin, qui ne m’a donc pas étonnée, et pourtant ça ne m’a pas du tout dérangée car ça lance de bonnes pistes pour la suite ! J’ai hâte de pouvoir acheter les tomes suivants, mais vu le prix des Orbit en VF, je me demande si je ne vais pas continuer ma saga en VO (9€ au lieu de 16 en grand format, c’est appréciable). Surtout que ce que je ne comprendrais pas en anglais, je ne le comprends déjà pas en français, alors ce n’est pas bien grave ! Et j’aimerais beaucoup découvrir vraiment l’écriture de Gail Carriger… Et puis Amazon vend un coffret comprenant les cinq tomes en VO pour 30€, coffret que je n’ai trouvé nulle part ailleurs… Autant dire que je suis en plein dilemme, les amis. Mais bon, je vais me retenir un peu. En tout cas, une saga qui a toute sa place dans ma bibli !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s