♥ Les jours sucrés – Anne Montel et Loïc Clément

les-jours-sucres-2J’ai découvert Les jours sucrés à la médiathèque, elle était mise en avant et la couverture m’a attirée. Je n’ai pas cherché plus loin avant de l’emprunter ! Cette BD nous parle d’Églantine, une jeune graphiste parisienne d’adoption. Lorsqu’elle apprend le décès de son père avec qui elle n’avait plus de rapport depuis de nombreuses années, elle doit retourner à Klervi, le village breton où son père tenait une pâtisserie. Et justement, le notaire qui l’a fait venir lui apprend que la pâtisserie est sienne. Sur place, Églantine retrouve un ami d’enfance, une vieille tante, de nombreux chats et découvre le journal de son père. D’abord en colère, Églantine va peu à peu renouer avec son passé.

J’ai tout d’abord accroché aux dessins et à la mise en page, avec peu ou pas de cases, des actions très fluides, des couleurs douces, des jolis petits personnages. Puis j’ai été charmée par l’humour (le passage chez le notaire m’a tuée ! – Marronde n’est pas mal non plus), ensuite par les personnages et enfin par l’histoire. Le tout est grand public, c’est safe pour les jeunes également. Bref, un album qui pourra plaire à toute la famille (mon chéri l’a beaucoup aimée aussi et me l’a offerte après que je l’ai rendue à la bibliothèque !).

les-jours-sucres-1

Églantine est agaçante au début. Qu’a-t-elle donc à se montrer si agressive envers Gaël, qui n’est que gentillesse avec elle ? Ne pourrait-elle être plus agréable avec sa tante ? Peu à peu, elle se laisse charmer par Klervi et ses habitants, le lecteur en même temps qu’elle, et s’ouvre à son entourage. Elle essaie de comprendre son passé et de se comprendre mais cela ne va pas sans heurt, elle « rechute » parfois, se trompe et recommence. Ce personnage devient très attachant et on se sent lésé, comme elle, d’avoir vécu sur des mensonges, des demi-vérités…

les-jours-sucres-3

La BD se partage entre deux thèmes : les racines, la famille d’une part, et la pâtisserie d’autre part, d’où le titre Les jours sucrés. Il évoque à la fois la douceur du cocon familial ici retrouvé et les délicieux petits gâteaux dont Églantine trouve les recettes dans le carnet de son père et qu’elle va s’approprier. Chaque partie de la BD porte un nom de pâtisserie en rapport avec les événements du chapitre. Autant dire que j’ai rapidement eu l’eau à la bouche !

Pour conclure, je ne peux pas faire autrement que recommander cette très jolie BD toute en douceur à laquelle je n’ai trouvé aucun défaut !

Publicités

Une réflexion sur “♥ Les jours sucrés – Anne Montel et Loïc Clément

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s