♥ The Parasol Protectorate, book 4: Heartless – Gail Carriger

[Chronique de mai 2013]

Je veux absolument finir la saga du Protectorat de l’ombrelle cet été. Le problème, c’est que je ne peux pas emporter toute ma bibliothèque chez mes parents, il a fallu faire des choix (argh !). Je n’ai donc mis dans ma valise (partance pour la Picardie ce samedi) que Sans Âge, le dernier tome, avec pour défi de lire Sans Cœur avant la fin de la semaine. C’est du menu fretin… Ouais, j’l’ai dévoré. C’est pas ma faute hein !

sanscoeurDans ce quatrième opus, nous retrouvons Alexia en Angleterre. Comme toujours, elle doit faire face aux idioties de son mari, sauf que cette fois-ci il est appuyé par Lord Akeldama et le Professeur Lyall, et sur un sujet d’importance. Contrainte de céder, Alexia emménage temporairement tout près de chez Lord Akeldama, délaissant ainsi Woolsey. Comme si elle n’avait pas assez à faire avec ses huit mois de désagrément embryonnaire, un fantôme fou vient la prévenir : quelqu’un prépare une attaque contre la reine ! Ni une ni deux, Alexia se lance dans l’enquête…

J’ai véritablement a-do-ré ce tome. C’est mon préféré pour l’instant. Je n’ai pas arrêté de me bidonner en le lisant. Rien que le premier chapitre m’a fait m’écrouler de rire ! On doit beaucoup cela à la forte présence de Lord Akeldama (je l’aime à la folie) et aux interactions entre les personnages. C’est toujours aussi drôle, avec cette façon si particulière qu’a Gail Carriger de tourner ses phrases et de nous imposer des images à l’esprit, mais on trouve également beaucoup d’émotion dans ce tome, notamment en fouillant un peu dans le passé des personnages. On les connaît tellement tous bien qu’on est triste pour eux, avec eux, et heureux pareillement. J’ai été particulièrement touchée par Biffy et Lyall.

L’intrigue également m’a plu, car je ne me doutais pas une seconde de ce qui se tramait ! L’action est au rendez-vous, avec des scènes cocasses à souhait. Et l’envie qui nous tenaille de connaître la fin de cette fantastique saga, en même temps que la tristesse à l’idée de quitter ces personnages ! Surtout que j’ai cru comprendre que le premier tome de sa nouvelle saga (Finishing School), Etiquette & Espionage, ne vaut pas le Protectorat

Une critique courte, parce que j’ai véritablement très peu à dire de ce tome, tant il était parfait. On se retrouve bientôt pour la chronique du dernier tome, car je ne pense pas qu’il va survivre au mois de juin…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s