Les Halliennales, 5ème édition

Depuis que j’ai quitté Lille et d’autant plus depuis que je suis tombée enceinte et carrément encore plus maintenant que je suis maman, il est compliqué de me retourner dans cette ville qui m’a accueillie pour mes études et où j’ai fait plein de chouettes rencontres. Et pourtant, j’ai réussi à m’organiser pour aller aux Halliennalles cette année, afin de profiter de la 5ème édition de ce salon dédié aux littératures fantastiques qui s’est tenue le 8 octobre 2016. La reine du désordre que je suis n’est pas peu fière d’avoir réussi ce quasi-exploit, je vous assure. C’est parti pour un compte-rendu de cette folle journée ! Je ne garantis pas le respect de l’ordre chronologique à cause de ma mémoire de poisson rouge.

J’ai dit au revoir aux conjoint et bébé dans l’après-midi du vendredi, fatiguée comme toujours mais prête à faire les heures de route qui me mèneraient dans le Nord. J’avais beau avoir anticipé les bouchons en arrivant sur la périphérie de Lille, le vendredi soir c’est vraiment pire que tout, et en plus mon GPS m’a conduite au mauvais endroit… Il m’a donc fallu presque 4h30 pour arriver chez la copine qui s’était gentiment proposée pour m’héberger (merci encore Anne-So’ !). N’empêche que j’ai réussi, sans casser la voiture ni rien, et on a même été à l’heure au restaurant La Ducasse (dans la rue Solférino, un restau que j’apprécie beaucoup) où on a retrouvé deux autres ami•es. J’ai mangé mes croquettes de crevette ! Je n’ai mangé de ce plat qu’à Lille, c’est c’est l’une de mes Madeleines de Proust de mes années étudiantes. Après le repas j’étais complètement claquée, on est rentrées et j’ai dormi (les personnes ayant des enfants en bas âge sauront apprécier l’ampleur de cette précision).

dscn7056

dscn7058C’est donc plus reposée que d’habitude que le lendemain matin que je suis partie à Hallennes-lez-Haubourdin avec Anne-So’ où nous avons tout de suite croisé Cassiopée qui cette année encore était bénévole sur le salon. Elle fait un boulot d’enfer avec ses collègues pour que tout roule ! Il y avait déjà beaucoup de monde alors qu’il n’était qu’un peu plus de 10h ! Nous avons ensuite commencé notre premier tour et j’ai profité qu’il n’y ait pas encore trop de monde pour aller voir Anthelme Hauchecorne. J’ai pu avoir une dédicace sur Journal d’un marchand de rêves, discuter avec lui et le remercier de vive voix pour l’envoi de son livre. J’ai essayé de vendre ses livres à une personne qui passait par là, je ne sais pas si j’ai réussi ! Comme toujours, cet auteur a été très drôle et agréable, un vrai plaisir de le voir.

dscn7062

Une autre amie nous a rejointes sur ces entrefaites et nous avons terminé de découvrir le salon. De nombreux livres d’auteur•rices présent•es me faisaient terriblement envie, mais les finances étant ce qu’elles sont (je ne suis pas Crésus quoi), il faut savoir rester raisonnable. Je me suis donc restreinte à prendre Le Châtiment des flèches à Fabien Clavel, Les Loups Chantants à Aurélie Wellenstein et La Maîtresse de Guerre à Gabriel Katz. Pourquoi ces titres-là ? J’y viens.

dscn7059Avec Tourbillon aux Trois Ponts d’Or, nouvelle publiée aux éditions du Chat noir dans Montres enchantées, j’avais eu un coup de cœur pour le style de Fabien Clavel. J’ai d’ailleurs acheté Feuillets de cuivre lors d’une promotion numérique et… je l’ai regretté quand j’ai vu le livre en papier. Il est magnifique *-* J’ai failli le racheter, et je me suis dit que quand même, sans l’avoir lu (et donc avoir la certitude absolue de l’aimer), ce serait bête. Alors j’ai demandé à l’auteur de me présenter ses romans et c’est le pitch qu’il m’a fait du Châtiment des flèches qui m’a donné le plus envie.

Ensuite j’ai vu Aurélie Wellenstein et là, le choix était cornélien, ses deux romans chez Scrinéo me faisant également envie. Après avoir discuté des deux, j’ai finalement penché pour Les Loups Chantants parce que le site Elbakin, que j’aime beaucoup, lui a décerné un prix cette année (et à Feuillets de cuivre aussi d’ailleurs). Comme une cruche, je n’ai pas pensé à prendre de photo. C’est en tout cas une femme très gentille, qui a l’air passionné par son travail. je suis très contente de l’avoir rencontrée et j’espère la revoir à une autre occasion.

halliennalesNous avons ensuite été voir le marché artisanal présent sur l’autre moitié du salon et je dois dire qu’il y avait de la très, très grande qualité. J’ai bien tout observé, avec l’intention de me décider lors de mon deuxième passage.

Nous sommes allées manger au stand du salon, avant de nous apercevoir qu’il y avait un food-truck à l’extérieur ! Damn, ça avait l’air bon. Contrairement aux autres années où j’y suis allée où il avait fait moche, on se les caillait à mort dehors, là on a profité de quelques rayons de soleil et je n’ai pas eu froid !

Puis nous sommes retournées à l’intérieur et j’ai acheté un magnifique marque-page renard à Mihne et un collier livre à Un brin de Cosette, des créatrices que je suivais depuis longtemps sur leur page Facebook. J’ai aussi découvert les sublimes bijoux en forme d’ailes de Melledenevers.

dscn7060

dscn7066

dscn7064Enfin, j’ai réussi à voir Gabriel Katz malgré une grande queue pour le voir. Je suis arrivée au moment où il allait prendre ma pause déjeuner mais il a gentiment accepté de me faire une dédicace avant parce qu’ensuite je repartais, et venir de Normandie, ça fait quand même loin ! J’ai même eu une dédicace spéciale rapport à mon bout de chou. Bref, si j’ai pris La Maîtresse de guerre plutôt qu’un autre de ses romans (ils me tentent tous), c’est parce que 1) il est sorti en poche et 2) c’est un one-shot. En tout cas, cet auteur est un boute-en-train !

J’ai aussi vu Dawn qui comme moi jongle dans son emploi du temps avec un tout petit bébé. On a pu discuter quelques minutes, mi-livres, mi-poupons.

Puis il était temps de prendre la route du retour. Grâce à l’hospitalité d’Anne-So’ j’étais suffisamment en forme pour avoir les yeux en face des trous en conduisant.

Je finis cet article en remerciant énormément les auteur•rices rencontrées et les amies revues, ça m’a fait tellement plaisir de vous voir tous•tes et de profiter de ce break !

dscn7068

Publicités

2 réflexions sur “Les Halliennales, 5ème édition

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s