The Oranges (2012) / The Guard (2011)

[Chronique de juillet 2013]

J’ai regardé deux films récemment, et je me dis que ce serait pas mal de vous en parler un peu, même si je ne fais pas un article détaillé pour chacun mais un article commun où je mets mes impressions en vrac.

The Oranges

Dimanche soir, complètement crevés, avec chéri on a voulu regarder un film court dont on savait qu’il ne serait pas prise de tête. J’avais justement The Oranges sous la main, film dont j’ai entendu parler par une pub à la radio (le titre français est Love Next Door). Je crois qu’il est sorti directement en DVD en France. J’ai voulu le voir parce que la pub mentionnait Hugh Laurie au casting, il n’en faut pas plus pour me convaincre. Le pitch : nous sommes à West Orange, dans le New Jersey, et après des années d’errances, Nina revient passer quelques temps chez ses parents. Alors que sa mère aimerait bien la caser avec le fils de leurs meilleurs amis et voisins d’en face, Nina et David, le père de famille, tombent amoureux, provoquant la désintégration finale du couple de David, et la colère de sa fille qui à l’âge de Nina, Vanessa.

Bon, il faut le dire, même Hugh Laurie n’arrive pas à sauver ce film. Il y avait quelques passages rigolos, mais au final l’histoire est trop éparpillée. Je pensais que David et Nina seraient les personnages principaux, mais en fait on suit les bouleversements induits chez tous les personnages. Je pense que j’aurais préféré que le film soit centré sur les difficultés à surmonter pour un couple avec une telle différence d’âge et un tel passé (sortir avec la fille de son meilleur ami c’est quand même spécial). Tous les personnages étaient peu développés, et je n’ai réussi à m’attacher à aucun, pas même à celui incarné par Hugh Laurie. J’ai trouvé les deux jeunes actrices qui interprétaient Nina et Vanessa peu convaincantes et pas jolies, à la limite de l’insupportable toutes les deux pour des raisons différentes. La fin ne m’a pas trop plu. Bref, un film que je vais rapidement oublier. (Par contre, ça me fait penser que je trépigne toujours en attendant la sortie d’une intégrale de House avec des sous-titres français, apparemment prévue pour octobre). Ah oui, et je tiens à préciser que je n’ai pas compris le titre. Parce que ça se passe dans une ville appelée « West Orange » ?
theoranges

The Guard

On pourrait traduire par « Le flic » je pense, car en Irlande, la police est la « Garda ». En France, le film est sorti sous le titre L’Irlandais. On l’avait repéré à sa sortie en salles avec chéri, mais pour une raison ou une autre on n’est pas allés le voir (je crois que je n’étais pas plus motivée que ça sur le coup). C’est le même collègue qui m’avait prêté Ondine qui m’a parlé de ce film comme étant l’un de ses préférés. Et comme j’avais bien envie d’un truc marrant, je lui ai emprunté. Et là, pas de déception ! Le Sergent Boyle n’est pas vraiment un policier exemplaire. Dans son petit trou paumé d’Irlande, il ne se passe quasiment rien. Mais un jour, un meurtre est commis, et voilà qu’en plus un agent du FBI convoque tout le monde à Galway parce qu’il traque des trafiquants de cocaïne. Les deux hommes que tout oppose se retrouvent à devoir travailler ensemble dans une affaire bien emmêlée.

Ce film est très bon, et je crains de ne pas savoir lui rendre justice ici. Les acteurs, déjà, sont tous chouettes : Brendan Gleeson (Maugrey dans les Harry Potter) dans le rôle principal, un flic peu conventionnel qui aime mettre les deux pieds et les deux bras dans le plat ; Don Cheadle en bon agent spécial américain parfaitement dépaysé dans un pays aussi particulier que l’Irlande (chouette pays, mais il faut avouer que ses habitants ont la xénophobie facile) ; Liam Cunningham en trafiquant cultivé (ça fait bizarre de le découvrir dans ce rôle après l’avoir vu en Davos Mervault dans deux saisons de GoT !) ; ou encore Mark Strong en parfait méchant. Les accents, les expressions, les situations cocasses, le choc des cultures, les personnages, les répliques, tout ça donne un sacré cocktail ! J’ai ri franchement plusieurs fois, on ne voit pas le temps passer. En même temps le film est court, 1h30. Je vous le conseille, et en VO bien sûr ! Je le reverrai, c’est certain.

theguard

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s