Le Loup de Fairview – Chloé Boffy

[Chronique d’août 2013]

En cherchant je ne sais plus quoi sur Amazon, je suis tombée sur des nouvelles en numérique, à petits prix (forcément, quand le texte fait vingt pages), et notamment sur Le Loup de Fairview, de Chloé Boffy. J’aime les contes, leurs adaptations et réécritures, et en voyant que la nouvelle était sous-titrée Grimm Tales, je n’ai pas résisté. Même si ça fait cher au nombre de pages, je trouve ça sympa de pouvoir découvrir des petits auteurs de cette façon. Voulant lire autre chose que mes deux lectures en cours, j’ai choisi cette nouvelle sur la liseuse.

leloupdefairviewRésumé : “Qui est cet homme mystérieux arrivé un jour à la résidence “Fairview” et dont tout le monde semble se méfier ? Quel terrible secret cache-t-il ? C’est ce que la jeune Scarlett va découvrir… à ses risques et périls. Avec “Le loup de Fairview”, l’auteur revisite de façon moderne le conte du Petit Chaperon Rouge.

Cette histoire nous emmène à Beverly Hills, où Scarlett, seule étudiante boursière d’une école privée très chic, doit faire un petit boulot pour suivre un peu les sorties de ses amis plus riches. Elle livre chaque midi les repas à quelques personnes âgées qui vivent dans la résidence Fairview. Scarlett aime bien ce job, car la plupart des locataires sont d’adorables petits vieux qui lui vouent beaucoup d’affection, sauf Madame Wolf, dont le fils tout aussi peu agréable vient lui rendre visite.

Ouvrant la sacoche fixée à l’arrière [de son vélo], Scarlett en sortit une pile d’une demi-douzaine de boîtes en plastique, contenant les repas qu’elle venait apporter chaque midi, entre deux cours. Elle aimait bien ce petit job d’appoint qui lui rapportait un peu d’argent de poche, pour s’acheter des vêtements et sortir s’amuser avec ses amis plus gâtés qu’elle.

C’était une lecture agréable, sans grande prétention mais qui divertit. Chloé Boffy écrit simplement, sans prise de tête, mais pas non plus d’une manière simpliste (ce qui m’aurait énervée). Malgré le nombre réduit de pages, on s’attache rapidement à Scarlett. En quelques mots, son portrait et son univers sont dressés, et c’est parti pour l’intrigue. Sa résolution n’est pas extraordinaire, mais j’ai aimé tous les jeux autour du conte des frères Grimm. Au lieu d’être une petite fille qui apporte une galette à sa grand-mère, c’est une lycéenne qui a besoin d’argent de poche qui livre des plats préparés à des retraités. Au lieu du loup, c’est l’homme sombre, effrayant, aux yeux un peu fous, qui fiche les jetons à Scarlett. Et rien que ce prénom est un clin d’œil très sympathique. La transposition était bien organisée.

Apparemment cette nouvelle est parue en juin de cette année, j’espère donc que d’autres contes revisités suivront ! Ça me fait penser qu’il faut toujours que je me mette sérieusement à Once Upon A Time, histoire de vraiment voir si j’aime ou pas.

[…] elle vit un homme dans la trentaine, tirant une valise derrière lui, s’engouffrer dans l’appartement de la veuve Wolf. Il était grand, avec des épaules très carrées. Ses cheveux noirs, un peu trop longs, retombaient sur ses épaules.

Publicités

Une réflexion sur “Le Loup de Fairview – Chloé Boffy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s