Grimms Manga – Kei Ishiyama

[Chronique d’août 2013]

À la fin de ma grosse période manga (celle où tout mon argent de poche passait dedans et où on avait à peu près mille volumes mon frère et moi), j’avais acheté et lu Grimms Manga de Kei Ishiyama, et j’avais beaucoup aimé. Il y a quelques mois, mon chéri m’a offert le deuxième volume. Une intégrale est sortie. Comme son nom l’indique, ce manga revisite des contes des frères Grimm. Chaque fin de volume propose d’ailleurs les textes des contes qui sont adaptés. En tout, ce sont neuf contes qui ont été repris, s’éloignant plus ou moins de l’original. Globalement, j’ai aimé presque toutes les reprises. Le dessin est très sympa, mignon mais pas non plus trop « kawaï ». Il y a de très belles illustrations couleur en début de volume. C’est amusant de découvrir un conte qu’on connaît bien d’un autre point de vue, ou de complètement découvrir un conte qu’on ne connaissait pas du tout, et parfois s’apercevoir qu’on préfère la version manga à celle écrite par Grimm ! Par contre, ne vous attendez pas à retrouver la pointe cruelle propre aux Grimm, ici tout finit bien…

grimmsmanga1

Le Petit Chaperon rouge ouvre le premier tome. Le loup est trop mignon ! Kei Ishiyama dessine de très beau animaux, ou des hommes à demi animaux. C’est une version pleine de douceur et d’amitiés. Raiponce m’a aussi beaucoup plu car un gros twist est fait par rapport au conte original et à ce qu’on considère comme un conte généralement. Hansel et Gretel traite du pouvoir de l’apparence, du sens des responsabilités… Je ne me rappelle pas du tout des Douze chasseurs et des Deux frères, ni dans leur version manga, ni dans leur version originale ! Il faudra que je les relise.

grimmsmanga2
Illustration du Petit Chaperon rouge

Dans le tome 2, nous retrouvons d’abord Blanche-Neige. Je n’ai pas trop aimé cette version, qui varie très peu du conte et n’a rien de bien intéressant. Le Chat Botté était très sympathique en revanche, avec le chat très mignon et plein de choses gentilles et drôles, mais aussi un côté plus dur. Le Roi grenouille m’a bien plu de par le caractère des personnages, et j’ai été étonnée de lire la version originale, qui n’était pas ce que je croyais. J’ai préféré la variation manga. Je ne connaissais pas du tout La fauvette-qui-chante-qui-sautille, et là aussi j’ai préféré la version de Kei Ishiyama, pleine de magie et d’amour.

grimmsmanga3
À gauche, une illustration de Blanche-Neige et à droite un dessin pour La fauvette-qui-chante-qui-sautille

C’est un manga que je suis très contente d’avoir dans ma mangathèque, et je conseille sincèrement l’achat de l’intégrale (15€ chez Pika), qui contient en plus quelques bonus apparemment.

grimmsmanga4
À gauche, illustration pour Les Douze chasseurs et à droite Le Chat Botté
Publicités

Une réflexion sur “Grimms Manga – Kei Ishiyama

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s