Visite à Paris ! (Décembre 2013)

[Article de janvier 2014]

Je ne suis pas une citadine dans l’âme, bien au contraire, même si j’apprécie toutes les facilités qu’offre une grande ville. J’ai vécu à Paris le temps d’une année scolaire, une année bien chargée puisque c’était hypokhâgne pour moi. J’admire cette ville, qui est vraiment magnifique et propose des distractions culturelles à n’en plus finir. J’envie tout ce qu’on y trouve, mais pour rien au monde je n’irai y vivre. Paris reste pour moi une ville touristique, et je m’y rends de temps en temps pour la visiter, ce que je n’ai pas eu souvent l’occasion de faire. Pendant ces vacances de fin d’année, nous avions prévu d’y passer deux jours pour voir :

– l’exposition Désirs et voluptés à l’époque victorienne au Musée Jacquemart-André
– le spectacle de La Belle et la Bête
– l’exposition des 25 ans de Pixar au Musée des Arts Ludiques

Comme nous sommes arrivés tôt le premier jour, nous avons flâné du côté des grands magasins, parce que j’aime bien voir leurs décos de Noël. Je ne pouvais pas manquer d’aller admirer l’immense sapin des Galeries Lafayette et la coupole. Nous avons aussi admiré le lever de soleil sur l’Opéra Garnier, et nous sommes tombés sur une librairie-papeterie appelée Brentano’s (c’est une librairie américaine) où j’ai eu du mal à me retenir d’acheter quelque chose tellement tout était joli là-dedans.

visiteparis2

visiteparis1

L’après-midi était prévu pour le Musée Jacquemart-André. Il me semble que j’ai entendu parler de l’expo Désirs et voluptés à l’époque victorienne grâce au Challenge XIXème siècle, donc merci beaucoup à Fanny qui l’organise ! C’était absolument génial. Je ne connaissais pas du tout ce musée, qui est un hôtel particulier construit au XIXème siècle. Il appartenait à Edouard André et Nélie Jacquemart, un couple d’amateurs d’art (Madame peignait d’ailleurs). La façade arrière était en rénovation, mais ça ne m’a pas empêchée de trouver le lieu magnifique. Le billet est assez cher mais en coupe-file il permet vraiment d’être tranquille pour la visite. Il y a peu d’enfants, nous n’avons donc pas été embêtés de ce côté-là, et il y a un vestiaire gratuit et surveillé. Trèèèèès pratique pour se débarrasser des manteaux et du sac-à-dos ! Les conditions sont vraiment idéales pour apprécier sa visite.

visiteparis3

visiteparis4

L’exposition permanente regorge de jolies œuvres, tant en peintures qu’en sculptures et en mobilier. J’ai été servie, car deux de mes peintres préférés avaient une belle place : Jean-Marc Nattier, avec le Portrait de Mathilde de Canisy, marquise d’Antin, 1738 (première image) ; et Elisabeth Vigée-Lebrun, avec le Portrait de la comtesse de Skavronskaia, 1790 (deuxième image).

visiteparis16

visiteparis18

visiteparis7
Une pièce des appartements d’Edouard André et Nélie Jacquemart
visiteparis6
Le plafond de la salle de musique

Quand à l’exposition temporaire, j’ai adoré. Elle vient de la collection d’un assidu d’art du nom de Pérez Simon. Je ne connaissais aucun des artistes, à part Waterhouse, et de nom seulement (au final, ses tableaux sont ceux que j’ai le moins aimés dans l’expo !). Les œuvres exposées étaient celles d’artistes pour la plupart issus du mouvement préraphaélite, mais tous les tableaux avaient été peints après la dissolution de ce courant artistique. C’est un mouvement dit « esthétique », en réaction à l’industrialisation galopante britannique. Les peintres ne recherchaient alors que le beau, en puisant notamment dans la période antique et dans la littérature. Je vous en montre quelques-uns que j’ai beaucoup aimés. J’ai tellement apprécié cette expo que nous avons acheté un petit catalogue de l’expo, ce qui ne m’était jamais arrivé. Allez faire un tour sur le site du Musée et celui de l’expo pour voir certains des tableaux en grand. Et le pire, c’est qu’il y a une expo à venir qu’il faut absolument que je voie… De Watteau à Fragonard, Les fêtes galantes, comment résister ??? (EDIT : je n’ai pas pu voir cette expo et j’en suis bien déçue !)

visiteparis15
Les roses d’Héliogabale, par Sir Lawrence Alma-Tadema, 1888
visiteparis
Un nuage passe, par Arthur Hughes, vers fin XIXème
visiteparis17
Elaine, par John M. Strudwick, vers 1891

visiteparis5

ChallengeXIXeme2

Le soir, c’était le musical de Broadway adapté de La Belle et la Bête de Disney. Je voulais absolument le voir car c’est mon dessin animé préféré, et en même temps j’avais peur d’être déçue car je ne suis pas très fan de musicals. En fin de compte, j’ai adoré. J’avais même la larmichette dans la deuxième partie après l’entracte. Je serai toute prête à le revoir ! Les artistes chantent bien, même si j’ai parfois trouvé qu’ils poussaient un peu trop sur leurs voix (Belle notamment criait plus fort que nécessaire). Gaston et Lefou sont géniaux, ils m’ont beaucoup fait rire, ainsi que Lumière et Bigben qui formaient un excellent duo. Les décors sont magnifiques. Les chansons rajoutés à celles du film ne sont pas super, mais elles permettaient de rallonger le spectacle, alors tant mieux ! J’avais vu et aimé Le Roi Lion sous cette forme, mais La Belle et la Bête est vraiment un petit bijou. Nous étions un peu loin, car je n’avais pas voulu prendre des places plus chères, mais je regrette de ne pas avoir mis 60€ de plus pour voir une superbe vue ! Je vous conseille vraiment d’aller le voir.

visiteparis2-copie-1

visiteparis14

Le lendemain matin, c’était l’expo Pixar. On n’a pas eu de chance, contrairement à la veille il faisait moche et froid. J’étais donc dans de mauvaises dispositions. La gestion horrible du Musée des Arts Ludiques m’a sérieusement mise en rogne. On a payé nos entrées cher, des billets coupe-file, et résultat des gens qui n’avaient pas avant leur billet sont entrés avant nous. Ces idiots ont vendu, vendu, vendu, sans calculer que si tout le monde se pointait avec un billet pour 10h, il allait y avoir un problème. On était serrés comme des sardines, y’avait plein de mômes (dont certains si mal élevés qu’ils mettaient leurs mains sr les tableaux !), bref, vraiment pas les conditions idéales. Pas de vestiaire, donc attention avec le sac, et on a crevé de chaud. Et au final, l’expo n’était pas extraordinaire… Comme nous aimons ce que fait le studio, on a déjà vu les courts-métrage, on a regardé les bonus des DVD qu’on a, on s’est intéressés aux dessins préparatoires, etc. Résultat : on n’a pas appris grand-chose. Le catalogue de l’exposition était cher et mal fichu.

visiteparis11

visiteparis12

visiteparis13

Il y avait quand même des jolies choses, des croquis intéressants ou rigolos, mais vraiment ça ne vaut pas la peine.

Alors, pour nous consoler, on a acheté plein de choses dans le Gibert Joseph du boulevard Saint-Michel ! C’est vraiment une enseigne qui manque à Lille selon moi… Il y en avait un près de chez mes parents mais il a fermé, alors je me suis rattrapée. J’ai fait un tour à Kusmi Tea aussi, j’avais besoin de recharges pour mes thés du matin.

dscn0526

J’espère que cet article vous a plu, il n’est pas extrêmement détaillé mais en même temps je ne voulais pas faire trop long et puis je ne suis pas une spécialiste en peinture, alors je m’arrête avant de dire des bêtises !

Publicités

2 réflexions sur “Visite à Paris ! (Décembre 2013)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s