The Mortal Instruments: City of Bones (2013)

[Chronique de janvier 2014]

J’ai lu il n’y a pas très longtemps La coupe mortelle, premier tome de la saga de Cassandra Clare intitulée en anglais The Mortal Instruments. Je m’étais décidée à le lire en apprenant que l’adaptation ciné sortait bientôt, et évidemment je voulais lire le roman avant de voir le film, intitulé The Mortal Instruments : City of Bones.

L’histoire est la suivante : Clary, jeune adolescente New-Yorkaise, voit quelque chose de très étrange lors d’une sortie en boîte avec son meilleur ami Simon. Sitôt après, un dénommé Jace lui raconte des choses bizarres et la voilà embarquée dans la face cachée du monde, à la recherche de sa mère enlevée par des démons.

themortalinstrumentscityofboneswide

Ce n’est pas l’adaptation ni le film du siècle, mais j’ai passé un bon moment dans l’ensemble, je pense que je le reverrai de temps à autre, en même temps que je serai occupée à autre chose. J’apprécie de voir plus de films des genres fantastique et fantasy se développer, même si les films ne sont pas toujours de première qualité.

Le jeu des acteurs va à peu près, rien ne m’a trop choquée. C’était sympa de voir Lena Headey dans un rôle de gentille (c’est elle qui incarne Cersei dans Game of Thrones, ici elle fait la mère de Clary). J’aime bien l’humour de Jace, la façon dont il est retranscrit à l’écran. J’aime aussi son côté sauvage, avec les cheveux en mode crinière. Comme dans le livre, je n’ai pas du tout aimé Simon. Pas mal d’éléments ont été modifiés, mais finalement ça ne change pas grand-chose (en tout cas c’est moins choquant que dans Sublimes créatures). Il y a juste quelques trucs pas du tout logique… (Par exemple un passage avec des démons immobilisés, en y réfléchissant une demi-seconde je m’en tirai mieux que les personnages !) Comme souvent dans les adaptations, des choses qui ne sont que sous-entendues, voire complètement cachées dans le livre, sont dites clairement dans le film pour que le spectateur suive mieux, et aussi pour lui donner envie de voir la suite j’imagine. C’est le cas dans The Mortal Instruments sur un aspect que j’imagine important dans les tomes suivants. Ça aurait pu m’énerver, parce que ça me faisait un spoil par rapport à ma lecture du tome 1 vu que c’est un élément du tome 2, mais en fait pas du tout, parce que je suis bien plus contente que les évènements tournent comme ça !

Finalement je suis contente qu’ils fassent un deuxième film. Les runes et les stylets donnent un côté sympa à la magie, ça change des incantations. Le film manque peut-être un peu de développements ou d’explications, surtout pour ceux qui n’ont pas lu le livre. En tout cas, ça m’a assez donné envie de lire les autres tomes, alors que je n’étais pas motivé en refermant le premier livre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s