De notre Sang – Adeline Debreuve-Theresette

[Chronique de janvier 2014]

Sûrement lors d’une opération d’ebooks à petits prix (mais je ne me souviens plus), j’avais acheté le roman De notre Sang d’Adeline Debreuve-Theresette, publié aux éditions du Petit Caveau. Jesuis contente parce qu’il rentre aussi dans le challenge XIXème siècle, vu que l’histoire se passe à la fin du XIXème, et aussi parce que le roman est très court, environ 150 pages. Cependant, c’est vraiment un roman, je ne dirais pas que c’est une novella, car l’histoire est suffisamment aboutie et complète.

denotresangL’histoire commence lorsque Dracula, père de tous les vampires, est très en colère : il s’est rendu compte que si un chasseur de vampires parvenait à l’éliminer, toute sa descendance mourrait. Il veut protéger son espèce, et par conséquent il doit trouver le moyen d’engendrer une descendance capable de lui survivre. Pour cela, il dispose d’une étrange prophétie, qui va le mener tout droit à Marie, jeune fille française dont la vie est rythmée par un cauchemar quotidien où la mort est omniprésente.

Malgré que le roman soit très court, j’ai quand même mis une bonne semaine pour le lire, par manque de temps et aussi parce que, même si ma lecture était agréable, je n’étais pas pressée tous les soirs de la reprendre où je l’avais laissée la veille. Les chapitres ne sont pas trop longs mais n’accrochent pas particulièrement l’attention du lecteur. J’ai suivi l’histoire de manière assez détachée, je ne peux vraiment pas dire que je me suis attachée aux personnages. Dracula est très classique. Au début du roman, il est conforme à l’idée de base du Prince des vampires, puis il évolue conformément à l’image actuelle que l’on a du vampire. Marie est l’humaine classique aussi, mais l’auteure joue beaucoup sur le paradoxe de la pureté virginale et des désirs humains.

Pourtant, j’ai vraiment apprécié l’intrigue. Elle avait sa touche d’originalité, les liens faits avec le catholicisme m’ont paru très intéressants, les passages de la Bible étaient bien choisis, au début je me demandais vraiment où on allait. Je ne suis pas sûre d’avoir compris l’avis de l’auteure derrière tout ça, mais s’il est celui que je crois, j’approuve. La fin, en revanche, n’est peut-être pas totalement satisfaisante à mon sens. J’aurais apprécié plus de détails. Le livre nous laisse un peu trop imaginer la suite en fait, et je ne suis pas très fan de ce genre de fin. J’ai également quelques réserves quant aux extraits de chansons mis en tête des chapitres. Ils sont bien choisis et correspondent au roman, mais en même temps ce sont des morceaux très récents, ça fait un gros décalage avec le XIXème siècle. Ce n’est pas choquant non plus, c’est un peu dans l’esprit du Marie-Antoinette de Sofia Coppola.

En bref, je suis contente d’avoir lu un autre titre de cette maison d’édition, qui décidément me plaît bien. Ce petit roman est sympathique, il ne paye pas de mine et peut tout à fait plaire à un large lectorat, sans non plus bouleverser la littérature vampirique.

ChallengeXIXeme2
Publicités

Une réflexion sur “De notre Sang – Adeline Debreuve-Theresette

  1. Je me souviens que je l’avais lu sur un site de fanfiction à l’époque, c’était l’une des histoires que j’adorai et que je relisais. J’ai été super contente de voir qu’il était publié !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s