Demain j’arrête ! – Gilles Legardinier

[Chronique de mars 2014]

Cet été, en passant pour la première fois dans un Cultura, j’avais acheté Un intérêt particulier pour les morts d’Ann Granger, que j’ai déjà lu, et Demain j’arrête, de Gilles Legardinier. De nombreuses chroniques disaient que c’était un roman drôle, je me le gardais donc pour un moment où j’aurais besoin de détente. Fort logiquement, je l’ai commencé le jour où je passais mon dernier examen. Et effectivement, c’était une bonne lecture !

demainjarreteJulie Tournelle a 28 ans. Après deux ans d’une relation désastreuse et un week-end au loin chez une amie pour se remettre un peu, elle rentre chez elle dépitée, déprimée à l’idée de retourner faire un travail qu’elle déteste. Mais là surprise : il y a un nouveau dans l’immeuble, et il a un nom vraiment très rigolo. Pour se distraire, Julie commence alors à imaginer cette personne, et dans sa hâte de le connaître, elle commence à faire des choses vraiment stupides…

Ne vous attendez pas non plus à exploser de rire à chaque page. En comparaison, je m’esclaffe beaucoup plus avec Charley Davidson. Néanmoins, on a très souvent le sourire aux lèvres, à cause des pensées de Julie (auxquelles nous avons complètement accès puisqu’elle est narratrice) ou des bêtises qu’elle fait. Par exemple, au tout début, alors qu’elle se désespère ne pas encore l’avoir vu, elle essaie d’en apprendre davantage sur lui en regardant dans sa boîte aux lettres. Elle l’éclaire même avec une lampe de poche, et ce qui doit arriver arrive : la lampe tombe dans la boîte de son voisin. Paniquée, elle tente de la récupérer, et se coince le bras dedans… Et sur ces entrefaites le voisin arrive. Julie se fait également beaucoup de films, et son imagination débordante, son autodérision et son sarcasme intérieur m’ont beaucoup plu. C’est un personnage attachant, dans lequel je me suis reconnue parfois.

Concernant l’histoire, je l’ai trouvée très distrayante. Ça se lit facilement, les chapitres sont très courts et le style est fluide. C’est donc une lecture parfaite quand on ne veut pas se prendre la tête, pour les transports en commun, ou quand on est trop flagada pour lire quelque chose de plus sérieux. Ce que je regrette, c’est que la fin n’est pas très crédible. Vu le caractère de Julie et les gens qui l’entourent, tout ce qui se passe dans le livre me paraissait tout à fait probable, jusqu’à une dernière idée farfelue qui est un peu la goutte d’eau qui fait déborder le vase. De plus, j’ai trouvé qu’elle se finissait un peu vite. C’est donc un petit regret de ma part.

J’ai apprécié croiser plein de personnages, souvent aussi attachants que Julie, souvent un peu foufous, et voir des tranches de vie de-ci de-là. Je pense en particulier à Mme Bergerot, à Mme Roudan, et à certains des copines de Julie, toutes plus tarées les unes que les autres (entre Sarah, la fan des pompiers, et Léna, obsédée de chirurgie esthétique…) Ce livre est fait pour nous faire du bien, il y a donc des scènes très drôles où les « méchants » paient leurs mauvaises actions. Il y a aussi des moments plus sérieux, plus tristes, parce que la vie c’est profiter des bons moments en ayant conscience des douleurs qu’elle apporte. A mon avis, c’est bien de la littérature contemporaine plutôt que de la chick-lit, mais j’imagine que ça se discute.

C’est un livre de détente, avec lequel j’ai passé un bon moment, sans en attendre quoi que ce soit de particulier. Ce sont des bouts de vie, des bêtises que j’ai pris plaisir à suivre. Je vous le conseille !

Il faut tout espérer, au risque d’être déçu. Il faut tout éprouver au risque d’être blessé, tout donner au risque d’être volé. Ce qui vaut la peine d’être vécu vous met forcément en danger.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s