Kijitora neko no Koume-san – Hoshino Natsumi

[Chronique d’avril 2014]

plumt1Voici l’histoire de cette lecture (j’aime bien le côté plein d’emphase de cette première phrase, héhé). En avril 2009, je suis allée au Japon, et parmi d’autres merveilles, j’avais vu un manga choupinissime. Je l’ai acheté et offert à quelqu’un à mon retour, regrettant fort de ne pas en avoir acheté deux. Rentrée en France, je me renseigne : aucune traduction en vue, très peu de chances de le voir arriver un jour. Des mois plus tard, je rencontre mon chéri et je lui parle de ce manga. Il a réussi à le retrouver et à me l’offrir, en l’important du Japon. Et voilà qu’il y a deux semaines, en me baladant sur le net, je tombe sur ce manga, qui vient de paraître chez Soleil ! Devant le succès de la série Chi, de nouvelles séries dédiées à nos amis félins sont traduites. Je suis super contente d’avoir enfin pu découvrir l’histoire de Plum, en plus des magnifiques dessins.

Plum est un chat femelle qui mène la belle vie chez la famille Nakarai, composée de la maman professeure de danse et du fils lycéen, Taku. Un jour, Plum découvre un chaton en piteux état et le ramène à la maison. Ce nouveau venu s’avère épuisant pour Plum !

plum2Ce n’est précisé nulle part dans le manga, mais je pense qu’il est destiné aux enfants. C’est tout mignon (comme dirait Sakura : « hanyaaaaaan ! ») mais ce n’est pas très poussé en termes d’intrigue. Les deux personnages principaux humains sont complètement gagas des chats, et l’auteure, Hoshino Natsumi, a volontairement exagéré l’intelligence de ces petites bestioles (ma théorie est la suivante : les chats sont en effet intelligents, mais ils font comme s’ils ne comprenaient pas ce qu’on leur dit, alors que dans ce manga Plum écoute ses maîtres). En tant que colocataire d’un chat, je me suis tout de même bien retrouvée dans ces deux personnages qui parlent sans arrêt à leurs animaux. Et puis c’est vrai quoi, ils sont tellement mignons !

Les dessins sont magnifiques je trouve, tant ceux des chats que des humains. Il n’y a que les décors qui ne sont peut-être pas suffisamment exploités (les Nakarai vivent dans une très belle maison japonaise traditionnelle, j’aimerais en voir plus). Ce que j’ai adoré avec les chats, c’est qu’en plus d’être particulièrement adorables, ils ne parlent pas. Ils miaulent très souvent, mais ne se parlent pas entre eux, ni aux humains. On voit parfois leurs pensées, mais c’est rare, et ça me convient très bien ainsi, je trouve ça plus intéressant de voir ce que la mangaka arrive à faire passer dans les dessins plutôt que par des paroles. C’est aussi plein d’humour et de jolis moments.

J’essaie de réduire mes achats de mangas au minimum, mais pour toutes les raisons évoquées ci-dessus, je n’ai pas le choix, Plum entre dans mes indispensables ! Je vous le conseille tout particulièrement si vous aimez les chats et/ou si vous avez des enfants. Vivement la suite !

plum

Publicités

3 réflexions sur “Kijitora neko no Koume-san – Hoshino Natsumi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s