Enjerikku Reiyā – Clamp

[Chronique de mai 2014]

Je ne sais plus exactement quand j’ai découvert la série en 5 tomes de Clamp intitulée en français Angelic Layer. Je crois que ça doit être peu de temps après ma découverte de Card Captor Sakura et  de Chobits. C’est une série qui met en scène Mizuki Suzuhara, collégienne qui vient vivre à Tokyo chez sa tante après avoir été élevée par ses grands-parents à la campagne suite au décès de son père et au départ de sa mère pour la capitale où elle devait travailler. Dès son arrivée à la Gare Centrale, elle voit diffusé sur un écran géant un match d’anges dans le layer. C’est le plus petit des anges qui bat à plates coutures son adversaire. Mizuki est petite elle aussi et admire cet ange blanc qui surpasse cette difficulté. C’est alors qu’un énergumène qui se présente sous le nom de Monsieur It’chann propose à Mizuki de créer son propre ange, qu’elle appellera Lumina. C’est l’entrée de Mizuki dans le monde de l’Angelic Layer.

al5

C’est un manga résolument jeunesse, très léger et plein d’humour. Pas d’inquiétude à avoir donc, votre cœur ne sera pas brisé (on ne peut pas en dire autant de Chobits qui me lamine à chaque relecture). Les personnages principaux sont tous hauts en couleur et attachants, à commencer par l’héroïne qui possède un optimisme et une joie de vivre incroyables. J’aime beaucoup son amie Tamayo, adepte de combats et particulièrement violente avec le troisième membre de la bande, Kotaro, le mec calme et mignon par excellence. Monsieur It’chann est absolument hilarant et me fait rire à quasiment chaque apparition (je plains de tout mon cœur son pauvre assistant, obligé de se soumettre à ses caprices à n’importe quelle heure du jour et de la nuit !). J’apprécie aussi beaucoup Shoko, la jeune tante qui adore taquiner son entourage, à commencer par son innocente nièce.

al1

Le concept de l’Angelic Layer est vraiment super. J’adorerais que ça existe ! Chaque « combattant » façonne son propre ange, il n’y en a donc pas deux identiques, et on peut les faire en privilégiant la force, la souplesse, la rapidité ou n’importe quelle autre caractéristique. Ce jeu n’a de limite que l’imagination des créateurs, et cela vaut aussi pour ce qui se passe dans l’arène. On peut inventer n’importe quelle technique de combat et la force de l’ange dépend de la concentration et du mental de celui qui le dirige. Bref, c’est très chouette !

al2

Les dessins sont jolis, presque mignons par moments, avec pas mal de passages où les personnages sont en mode chibi. C’est un manga de Clamp assez vieux puisqu’il date de 1999, et pourtant elles ont donc déjà leur beau coup de crayon qui a donné tant de magnifiques séries. Les illustrations en couleur au début de chaque tome sont vraiment très belles.

al3

Il faut vraiment lire cette histoire avec les yeux d’un enfant, car les sujets ne sont pas « sérieux » et on est loin de la profondeur des mangas pour adultes du collectif. Il traite néanmoins de l’amitié, de la difficulté de vivre avec les autres, du courage et de la persévérance, autant de thèmes qui peuvent nous toucher à tout âge. L’intrigue est suffisamment prenante pour avoir envie de lire les cinq tomes à la suite et il y a de nombreux rebondissements, même s’ils restent assez prévisibles et que la trame est très linéaire.

al4

Comme pour toutes les séries de ces mangakas, les relectures répétées ne parviennent pas à me lasser. Angelic Layer est le manga parfait si vous souhaitez initier vos enfants (filles ou garçons) à ce genre très particulier, à condition qu’ils ne soient pas déjà trop grands (dans l’âge ingrat quoi) pour trouver que cette saga fait « gamin ». Vous pourrez également l’apprécier en tant qu’adulte pour son joli coup de crayon et son humour. Toutefois, si vous ne connaissez pas les Clamp, je ne vous conseillerai pas Angelic Layer en premier, car vous risqueriez d’avoir une fausse idée des talents de ces quatre femmes.

Publicités

Une réflexion sur “Enjerikku Reiyā – Clamp

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s