La Suriedad – Estelle Faye

[Chronique d’avril 2014]

En traînant sur Amazon (comme bien trop souvent en ce moment…), j’ai vu qu’il y avait des occasions intéressantes, notamment sur un roman d’Estelle Faye, auteure que je veux découvrir depuis plus d’un an maintenant. Avant de me lancer, j’ai acheté et lu une nouvelle republiée en numérique par Moutons électriques qui s’appelle La Suriedad.

lasuriedadCe texte a déjà quelques années mais il est vraiment très bien, ce qui me fait dire que ce qu’écrit l’auteure aujourd’hui doit ne pas être mal. L’histoire se situe, j’imagine parce que ce n’est pas précisé, à la grande époque des corsaires, donc au XVIème ou au XVIIème siècle. J’ai tout de suite pensé au Déchronologue de Stéphane Beauverger, mais si ici la fantasy est présente, il n’y a pas d’éléments SF avec des failles dans le temps comme c’est le cas pour ce très bon roman. Nous lisons le témoignage de Vreck sur ce qu’il a vécu depuis qu’il a été rescapé en mer par un marin nommé Joey. Probablement naufragé, Vreck a perdu la mémoire mais porte une étrange marque sur le torse, son destin…

C’est une nouvelle d’un peu plus d’une vingtaine de pages, qui m’a embarquée dès le début. C’est immédiatement intriguant, on veut en savoir plus sur ce monde proche du nôtre mais différent, et sur Vreck. Il y a une vraie fin, mais l’auteure ne nous donne pas toutes les réponses, laissant au lecteur le loisir d’imaginer les conséquences du récit du narrateur. C’est une nouvelle que je trouve très satisfaisante, elle ne laisse pas le lecteur trop frustré malgré sa brièveté et est très bien menée. J’ai trouvé l’écriture agréable et la rapide esquisse des personnes m’a intéressée. J’ai aussi apprécié les différents thèmes abordés, mais je n’en dis pas plus afin de ne pas vous gâcher le plaisir de découvrir ce texte à votre tour.

A présent j’ai hâte de lire La dernière lame, qui devrait bientôt arriver dans ma BAL ! J’aimerais aussi beaucoup lire Porcelaine, qui me fait de l’œil depuis sa sortie mais dont le prix me freine… Et j’espère que l’auteure sera présente aux Imaginales !

« Joey se tut. Je demandais : « Qu’est-ce que tu penses de tout ça ?
– Je crois que les pires ténèbres se terrent dans le cœur et l’âme des hommes. » Pour la première fois, je vis une ombre passer devant son regard, pour s’effacer aussitôt. Il me sourit et conclut : « Je crois que c’est aussi là que naissent les plus grands espoirs.
« 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s