Bye bye 2016 & Welcome 2017 (1)

Bilan personnel

Cette première partie est assez longueSi vous préférez voir mon bilan livresque, je vous invite à aller plus bas dans l’article.

Tout 2016 a eu un goût doux-amer pour moi. Je me suis lancée dans l’année avec confiance, preuve que je suis en fait une optimiste, en dépit des passages à vide qui me visitent régulièrement. Pour 2017, j’aimerais dire pareil, mais je crois que ça ne me réussit pas. Pourquoi ne pas me dire, plutôt, de prendre la vie comme elle vient ? D’abord, rétrospective de l’année écoulée.

J’ai commencé 2016 sans savoir que de minuscules cellules, qui allaient devenir notre bébé, s’étaient bien implantées dans mon ventre. J’ai vécu ma grossesse étrangement – ravie d’attendre ce bébé, de le sentir bouger, de lui préparer sa chambre, de lui acheter des vêtements – et décontenancée par la violence des émotions que cela a provoqué en moi. J’aurais bien aimé, moi aussi, être de celles qui vivent une grossesse épanouie, sont belles avec leur gros ventre, ont un visage radieux tout du long mais ce n’était pas pour moi. Je me suis toujours su fragile, même si on me dit souvent que mon stress, mes angoisses ou même mon mal-être ne se voient pas du tout. Forcément. Je faisais même illusion de moi à moi la plupart du temps. Mais ça a volé en éclats, avec des conséquences que je gère toujours difficilement aujourd’hui. Ça va être un travail de longue haleine de continuer ma (re)construction avec une nouvelle donnée : être parent. J’avais déjà souvent l’impression d’être sur le fil, de risquer de chuter, parce que le quotidien est parfois trop dur. Étais-je vraiment faite pour être cadre, travailler autant ? J’y parvenais à peine seule, je galérais terriblement avec bébé dans mon ventre, et maintenant qu’il en est sorti et que je vais retourner travailler… que va-t-il se passer ? Je peux compter sur mon compagnon, je le sais – mais lui aussi a de lourdes contraintes à présent. Je nous sens coincés, acculés.

paulo-coelho

Cette citation de Paulo Coelho résume bien mes sentiments envers ma grossesse et ma vie d’avant bébé, et les idées qui m’agitent en ce début de nouvelle année. Pour rien au monde je ne revivrai les moments traversés avant de devenir maman, j’ai quasiment détesté ma grossesse et son cortège de douleurs, de fatigue insensée, de conseils reçus mais non sollicités, d’inquiétude, de peur… Mais par moments je me sens terriblement nostalgique. Parfois même de périodes où j’ai beaucoup souffert. Le collège non, faut pas pousser, ça a été l’horreur de a à z. Mais le lycée oui, parce que c’était doux et difficile à la fois. Mes ami•es de l’époque me manquent, pas l’ambiance délétère des salles de classe. Le supérieur aussi a été compliqué. Toujours bonne élève, mais pas assez pour faire ce dont je n’ai même pas osé rêver. Changer d’orientation. Recommencer. Rencontrer l’amour, le vrai, le durable, avoir peu d’amis, hésiter, quel boulot après ? Quelle importance lui donner ? Écrire à côté ? Mais je ne suis pas assez forte moi, je ne peux pas travailler deux fois – non, trois fois maintenant, parce qu’être parent n’est certes pas un travail, mais c’est du travail aussi. Se résoudre à laisser le temps passer, et on verra bien après ? Après quoi ? Au risque de rater des choses, lesquelles ? Attendre, attendre toujours que les choses aillent mieux, redémarrer à chaque fois – s’organiser différemment, faire du sport pour rencontrer des gens, échouer à nouveau. Garder un physique difficile à supporter après la grossesse – ah oui, c’est la faute de la société si je me trouve moche, c’est elle la vilaine qui encense des corps qui n’existent pas, ou si peu. Je le sais, c’est vrai, pourquoi je ne me sens pas mieux ?

Équilibrer la patience – « laisser le temps au temps », « 9 mois pour le faire, 9 mois pour le défaire » – et l’action – saisir les opportunités, profiter des occasions, des petits moments évanescents de bonheur, trouver à les retenir. Ce sera mon défi pour 2017. Ça, ou simplement ne pas sombrer.


Bilan culturel

Les livres

Comme attendu, à chaque année qui passe, moins de livres lus. 123 au compteur en 2016, mais un compteur biaisé par le grand nombre de livres graphiques – BD, mangas, comics… Quand on enlève tout ça, j’ai en fait lu 52 livres, du roman au recueil de poésie en passant par la pièce de théâtre et la biographie historique. Objectif 2017 : rééquilibre un peu tout ça ! Moins de mangas et BD, plus de romans ! Et donc faire baisser ma PÀL, qui est à 403, contre 388 il y a un an. Deuxième objectif : acheter moins de livres… 71 livres achetés en 2016, soit 10 de plus qu’en 2015.

  • 123 textes tous genres confondus
  • 31 481 pages
  • dont 52 romans ou assimilés, 9 nouvelles indépendants ou textes courts et 71 livres graphiques
  • dont 18 en anglais
  • 20 livres en SFFFH
  • 13 en littérature générale
  • 7 en histoire
  • 4 en policier
  • 6 en jeunesse ou YA
  • 1 recueil de poésie
  • 1 pièce de théâtre

Parmi mes plus belles lectures de 2016…

rowlingJ. K. Rowling

Cette année fut vraiment marquée par elle et j’avoue sans honte avoir pris beaucoup de plaisir à suivre le mouvement. J’ai lu et adoré Harry Potter and the Cursed Child, ainsi que les trois petits textes numériques extraits de Pottermore. J’ai réservé ma place pour aller voir la pièce, ai vu deux fois le film des Animaux fantastiques, demandé à Noël un livre tiré du film, j’ai acheté l’édition illustrée du tome 1 de Harry Potter, saga dont j’ai poursuivi la relecture en anglais (j’en suis au tome 6) et je me suis lancée dans Cormoran Strike avec L’appel du coucou que j’ai trouvé génial. Je continue tout ça en 2017 avec au programme : finir la relecture en anglais de la série, lire Le Ver à soie, aller visiter les studios près de Londres et voir la pièce. Au moins tout ça.

far-fromFar from the madding crowd – Thomas Hardy

J’ai vu le film l’an passé, cette année je me suis plongée dans le roman que je conseille absolument. En anglais c’est sublime mais la langue n’est pas évidente, cependant j’ai entendu du bien de la traduction Loin de la foule déchaînée. J’en retiens surtout la personnalité de l’héroïne, Bathsheba, et la psychologie des personnages principaux, développée chez l’héroïne et chez ses trois soupirants.

la-ligne-verteLa ligne verte – Stephen King

Il a fallu attendre 2016 pour qu’enfin j’ose me lancer dans un Stephen King ! J’en ai délibérément choisi un dont je connaissais l’histoire – et dont je savais que je n’allais pas trop flipper en le lisant. Je n’ai qu’une chose à dire : ce monsieur sait ce que veut dire suspense !

nous-sommesNous sommes tous des féministes – Chimamanda Ngozi Adichie

Ravie d’avoir découvert cette autrice féministe nigériane. Une pensée pragmatique et facile d’accès, une plume efficace et des histoires qui s’annoncent passionnantes, vivement que j’en lise plus !

two-towersThe Two Towers – J. R. R. Tolkien

Après mon coup de cœur pour le premier tome, il y avait peu de risques que je n’aime pas la suite ! Mais quand même, la séparation de la communauté me laissait quelques craintes – infondées bien sûr. M. Tolkien maîtrise son sujet. J’espère lire The Return of the King dans le premier semestre 2017.

hauchecorne2Anthelme Hauchecorne

Ce fut une année très hauchecornienne aussi ! D’abord avec Le Carnaval aux corbeaux, une lecture qui ravira les adeptes d’Halloween sordide et empesté de folklore germanique aux relents nauséabonds ; mais surtout avec Journal d’un marchand de rêves, création onirique et aventurière que j’ai beaucoup aimée.

ddmDaphne Du Maurier

Contrairement à ce que j’espérais, je n’ai lu aucun de ses romans cette année (j’ai manqué ma lecture commune avec Fanny sur Mad à cause de mon accouchement prématuré !) mais je l’ai découverte dans un genre différent avec Vanishing Cornwall où elle parle de cette région qu’elle a tant aimée et qu’il l’a beaucoup inspirée, et avec Fanny nous avons lu sa biographie par Tatiana de Rosnay intitulée Manderley for ever que j’ai beaucoup aimée. Elle est disponible en poche depuis cette année, n’hésitez pas à vous la procurer ! Je suis aussi partie sur ses pas en Cornouailles lors d’un super voyage.

wild-swansWild Swans – Jessica Spotswood

J’ai adoré il y a quelques années The Cahill Witch Chronicles (urs Sorcières en VO) de cette autrice, et j’avais pré-commandé son nouveau roman sur une inspiration subite. Aussitôt reçu, aussitôt lu, aussitôt adoré… De l’excellent YA, qui nous parle du poids de l’histoire familiale, de grandir, de devenir soi-même, de s’accepter, et qui aborde des thèmes comme la bisexualité ou le transgenre. Dommage qu’il ne soit pas encore paru en français.

du-fond-de-mon-coeurDu fond de mon cœur – Jane Austen

J’ai lu beaucoup moins de romans en rapport avec cette chère Jane cette année – et je n’ai relu aucun de ses romans. Par contre, j’ai eu un coup de cœur pour ce petit recueil de lettres de l’écrivaine à ses nièces. Ça donne furieusement envie de se lancer dans sa prose personnelle !

a-day-of-fireA Day of Fire: A Novel of Pompei – Collectif

Ce roman écrit à 6 est une réussite complète. Un magnifique roman sur les derniers jours de Pompéi, des personnages passionnants et attachants, un portrait vivace de la ville et de la catastrophe qui l’a frappée… Avec en plus une partie rédigée par Kate Quinn avec des personnages déjà rencontrés dans sa saga Rome. Que demander de plus ? Eh bien d’autres livres du même genre pardi ! Ça tombe bien, il y en a deux autres, qui traitent de Buddica et de Troie.

amoureux-de-sylviaLes Amoureux de Sylvia – Elizabeth Gaskell

2016 a été l’occasion, grâce à Miss Elody, de renouer avec Elizabeth Gaskell ! J’ai retrouvé avec joie son style magnifique et ses thématiques socio-historiques. En plus, je n’ai quasiment rien deviné des hauts et des bas de l’histoire de Sylvia.

lheritage-des-rois-passeursL’Héritage des Rois-Passeurs – Manon Fargetton

J’entendais parler depuis longtemps de cette jeune écrivaine française et l’occasion d’une lecture commune organisée par Méli du Bazar de la littérature m’a permis de la découvrir avec ce roman fantastique/fantasy que j’ai adoré. Une plume vivante, un univers cohérent, une intrigue prenante, des personnages captivants et du féminisme. Je suis comblée. Et en plus j’ai Les Illusions de Sav-Loar dans ma PÀL. Tout va bien.

saga-des-reinesLa Saga des Reines – Jean des Cars

J’ai lu pas mal d’ouvrages et romans historiques cette année par rapport aux précédents, mais celui-là reste mon plus gros coup de cœur. J’adoré Jean des Cars depuis que j’ai lu sa bio de Sissi, et il ne m’a pas déçue avec ce livre qui revient sur la vie de douze reines qui ont marqué l’histoire européenne. Passionnant de bout en bout et si bien écrit !

unleashing-mr-darcyUnleashing Mr Darcy – Teri Wilson

J’avais vraiment envie de dire quelques mots de cette austenerie (Mr Darcy, what else ? en VF)dont je n’attendais rien et avec laquelle j’ai passé de délicieux moments. C’est une réécriture moderne d’Orgueil et préjugés dont la majeure partie de l’action se passe à Londres. J’ai trouvé ce roman vif et drôle, je me suis prise au jeu, la romance est très jolie, bref un moment tout doux et réconfortant.

chatimentsLes Châtiments – Victor Hugo

Même si je n’ai pas autant aimé que Les Contemplations, j’ai beaucoup aimé voir le début du Second Empire par les vers d’Hugo. Un recueil à la fois circonstanciel et intemporel qui nous parle de l’oppression. Tristement d’actualité mais beau et espérant.

prudenceThe Custard Protocol, book 1: Prudence – Gail Carriger

Une légère appréhension me tenait avant de commencer cette nouvelle saga, qui fait suite au Protectorat de l’ombrelle que j’adore absolument, mais nulle crainte à avoir, j’ai été très vite emportée par ces « nouveaux » personnages et leurs aventures dans l’Empire de Sa Majesté. Gail Carriger réussit toujours son coup avec moi !

le-gardien-de-la-source-lechange-des-princessesLe Gardien de la Source – Vanessa Terral

Reçu dans le cadre d’une Masse Critique Babelio, demandé vraiment par simple curiosité, j’ai été très agréablement surprise par ce roman magnifique écrit, qui explore le début de la Restauration en Provence par le biais d’une romance singulièrement entachée de fantastique. À découvrir !

Les livres graphiques, c’est chouette aussi

buffyBuffy the Vampire Slayer, Season 8 (Library Edition) Volume 1 – Joss Whedon et alii

Cette année, j’ai découvert les comics ! Ce premier tome de la suite des aventures de ma « Slayeuse » préférée m’a beaucoup plu, au point de demander la suite pour Noël qui vient de passer. J’ai un peu de mal avec les graphismes mais la dynamique des chapitres m’a emballée.

erasedErased – Kei Sanbe

Un manga fantastique et policier avec des retours dans le temps. Cela suffira-t-il à sauver les enfants victimes d’un tueur dans l’enfance du personnage principal ? Le manga n’est pas encore terminé, je n’ai donc toujours pas les réponses à mes questions, mais le manga tient en haleine et glace le sang. Le dessin est assez spécial et contribue à créer une ambiance particulière qui sied parfaitement à l’intrigue. À lire absolument !

chef-nobunaga-1-komikkuLe Chef de Nobunaga – Kajikawa Takura

Repéré il y a longtemps, j’ai mis du temps à me lancer dans ce manga sur lequel j’avais des réserves – complètement infondées. Un manga savoureux qui allie guerre au XVIIème siècle et cuisine, porté par un personnage principal venu de notre époque, mais sans souvenir de sa vie d’avant. Attention, ça donne terriblement faim et affreusement envie de se précipiter au Japon pour goûter ces délices.

quatre-soeursQuatre Sœurs – Cati Baur d’après l’œuvre de Malika Ferdjoukh

D’abord peu convaincue par cette adaptation, le charme a finalement opéré. Je suis fan et j’ai hâte que le dernier tome paraisse. La mise en couleurs est très réussie et on retrouve l’ambiance cosy de la Vill’Hervé, et surtout les sœurs Verdelaine et leur entourage.

orangeOrange – Ichigo Takano

Ce manga a beaucoup fait parler de lui cette année, à raison. 5 tomes qui se dévorent, une jolie histoire qui touche aux sentiments mais ne tombe pas dans le pathos, des dessins tout doux… J’adore.

emmaEmma – Kaoru Mori

L’attente entre chaque tome de Brides Stories étant bien trop longue, je me suis lancée dans une série antérieure de la mangaka, Emma. Certains éléments de la perfection (oui oui rien que ça) de Bride Stories se trouvent déjà dans Emma. J’ai adoré la vision proposée du Londres fin XIXème, l’histoire entre Emma et William et la ribambelle de personnages secondaires. Je suis ravie de les avoir dans ma mangathèque !

mobidicRoi Ours – Mobidic

Acheté sur un coup de tête à mon chéri, on n’a pas regretté ! C’est ma-gni-fique. Tant le dessin que l’histoire. C’est court (one-shot), je préfère ne rien en dire de plus. Faites-moi confiance les yeux fermés.

les-jours-sucresLes jours sucrés – Loïc Clément & Anne Montel 

Une BD douce et sucrée où l’héroïne découvre sa véritable histoire familiale en Bretagne – et de délicieuses recettes de pâtisserie. Et en plus c’est rigolo, dans les bulles et dans les dessins.

Père et fils – Mi Tagawapere-fils-1-ki-oon

On a acheté le premier tome quand on a su que j’attendais un petit garçon, même si on zyeutait déjà le manga depuis un moment. Mêlant éducation douce et herboristerie dans un coup de crayon très tendre, c’est un manga qui réchauffe l’âme.


Je crois bien que c’est déjà un bon gros article ; j’en ferai donc un deuxième pour parler films, musique et sorties ! Il devrait être prêt le week-end prochain. J’espère que cette première partie vous a plu.

Publicités

17 réflexions sur “Bye bye 2016 & Welcome 2017 (1)

  1. J’aime bien que les bilans annuels contiennent une partie plus « personnelle », ça permet de mettre de l’humain derrière chaque blog, de se poser des questions, de réaliser certaines choses aussi. J’espère en tout cas que 2017 t’apporteras un soupçon de paix intérieure :). Ton bilan annuel est beaucoup plus fourni que le mien c’est vrai :p mais ça veut bien dire que tous ces éléments méritaient qu’on en parle ^^. Je rajoute Orange à mes envies et Kate Quinn aussi parce c’est totalement le genre de thème que j’aime mais il faut croire que je ne suis pas pressée pour m’y mettre x). Bonne fin de dimanche et bon courage pour ta future reprise !

    Aimé par 1 personne

  2. Comme Jamestine j’apprécie les parties personnelles comme ça, ça permet vraiment simplement d’en apprendre plus sur quelqu’un qu’on lit régulièrement et ça m’a touché 🙂
    Ah L’héritage des rois passeurs ! Il était bien, il me semble que je l’avais même mis dans mon bilan 2015, et j’ai été ravie de voir qu’il y avait une suite maintenant. Perso ça m’a un peu fait penser à Bottero des fois.
    Cette année j’ai commencé à regarder Buffy et comme ça me plaît je pense qu’une fois que je l’aurais fini je me mettrai bien au comics aussi 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Buffy est ma série préféré de tous les temps depuis bien des années !! Du coup je suis méga heureuse que tu te mettes aux comics !! Moi j’en suis à la saison 10 de Buffy et c’est toujours un plaisir de retrouver le scooby-gang ! J’espère d’ailleurs toujours un happy end #bangel même si j’en doute vu la tournure des événements.. ^^ Bonne année !

    Aimé par 1 personne

  4. Un beau bilan ! Ce côté personnel est très touchant, je te souhaite donc de la sérénité, de l’apaisement et un bel épanouissement pour 2017 !
    Ton bilan livresque reste impressionnant malgré l’arrivée de bébé !
    Courage pour la reprise !

    Aimé par 1 personne

  5. Un très bon bilan annuel, et de qualité comme toujours 🙂
    Merci de la confiance que tu nous accordes avec ces confidences, et je pense que de les écrire peut aider à te délivrer de certains poids qui parfois pèsent bien trop lourd…
    Je t’envoie une brassée de douceur et de sérénité pour cette nouvelle année, et espère qu’elle te permettra d’atteindre la sérénité !
    Que 2017 soit placée sous les signes de la reconstruction et d’un début de quiétude 🙂

    Aimé par 1 personne

  6. On ne naît pas cadre, on le devient. Tu vas devoir t’adapter à ces changements mais en persévérant, tu arriveras à tout. Ne te décourages surtout pas. Tu as raison, prends la vie comme elle vient, l’année n’est qu’un chiffre et cela ne veut rien dire en soi. Bon courage à toi !

    Aimé par 1 personne

    1. Je ne saurai pas t’expliquer pourquoi, mais ton commentaire me déprime encore plus… Ça fait un petit moment que je suis cadre maintenant, ce n’est pas comme si je découvrais le truc, même s’il faut toujours chercher à s’améliorer dans ce rôle et que je m’y emploie. Bref…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s