Le XIXème siècle, l’éclat et le déclin de la France – Gabriel de Broglie

[Chronique de juillet 2014]

L’avantage d’avoir des beaux-parents encore plus foufous que vous sur l’Histoire et qui ont des bibliothèques admirablement fournies en la matière, c’est qu’on peut leur piquer des bouquins qui ne se vendent plus vu qu’eux les accumulent depuis 30 ans (au bas mot). C’est ainsi que j’ai découvert Le XIXème siècle, l’éclat et le déclin de la France, ouvrage de Gabriel de Broglie qui comme son titre l’indique, parle du XIXème français.

lexixemeL’originalité de ce livre est de traiter ce siècle par grands thèmes, formant ainsi une synthèse de ces années particulières et évitant le catalogue de faits et d’explications. Par contre, il faut déjà bien connaître le siècle, sinon on manque de notions pour comprendre à quoi il est fait allusion, par exemple le boulangisme. C’est assez bien passé pour moi, mais j’avoue que j’attendais un ouvrage plus facile d’accès et que j’ai été un peu décontenancée au début.

Parmi les thèmes très intéressants qui sont traités, je retiens le romantisme, l’éducation, la science, le suffrage universel (là il vaut mieux avoir quelques notions de droit !) et l’excès de confiance. Au final, j’ai trouvé l’ouvrage assez négatif quant à la vision qu’il donne de la France à cette époque, mais aussi sans faux semblant. J’ai plus retenu « le déclin » que « l’éclat » en somme. J’ai apprécié le travail de synthèse de grande qualité de l’auteur, qui est honnête en admettant qu’il n’a rien inventé, c’est bien une synthèse de dizaines d’ouvrages qui traitent déjà du sujet. J’apprécie également son travail d’historien, logique en allant au-delà des dates car non, le XIXème siècle ce n’est pas 1800-1899. C’est 1814 (fin de l’Empire) et 1914 (début du premier conflit mondial). Il fait également beaucoup de comparaisons avec d’autres pays (souvent à notre désavantage mais pas toujours !), surtout la Grande-Bretagne et l’Allemagne.

Gabriel de Broglie est historien et conseiller d’État ; autant dire qu’il est difficile de soutenir qu’il écrit mal ! Et ce n’est assurément pas le cas, j’ai aimé le lire malgré la longueur de certaines phrases ou de certains paragraphes, mais là encore ça en fait un ouvrage qui n’est pas à mettre entre les mains d’une personne qui souhaiterait acquérir des bases sur le XIXème. Le découpage en thèmes permet de poser le livre pendant plusieurs jours et de le reprendre sans se sentir perdu pourvu qu’on se soit à un nouveau thème, mais n’est pas idéal quand on souhaite le lire d’une seule traite, comme je l’ai fait (mais c’est parce que je suis têtue et que je voulais le rendre rapidement !).

Je ne vais pas m’étendre plus. Je ne sais pas si j’en aurai retenu énormément de choses (les informations ont du mal à rester dans mon crâne ces temps-ci) mais je l’ai trouvé réellement intéressant et change des autres livres d’histoire que j’ai pu lire jusqu’à présent.

Comment, du fait de cet emboîtage des débuts et des fins, porter un jugement sur une époque si foisonnante ? Un siècle se juge à ce qu’il fait, à ce qu’il pense être, non pas à son épisode final ni exactement à ce sur quoi il débouche. Commencé sous le signe du romantisme, du mouvement, de la confiance et de la résolution, il s’achève sous celui du tragique, de la relativité, du désarroi, de l’indétermination. Dans l’intervalle, la France accomplit, sinon toujours réussit, une transformation profonde. Elle passe de la hiérarchie à la démocratie, des privilèges de l’élite à l’instruction pour tous, de la richesse accumulée à la richesse répandue. Le déclin permanent des anciens pouvoirs n’a pas contrarié les forces de transformation. La puissance de ces forces fournit, malgré la dureté des relations sociales, une capacité d’adaptation utile dans un monde qui change d’échelle. Et la mutation permet la poursuite d’un rayonnement français différent, moins dominateur, sans doute plus étendu, encore universel même si c’est la dernière fois et, là est l’essentiel, plus novateur.

ChallengeXIXeme2

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s