Rude Awakenings of a Jane Austen Addict – Laurie Viera Rigler

[Chronique de juillet 2014]

J’avais acheté en même temps Confessions et Tribulations d’une fan de Jane Austen de Laura Viera Rigler puisque ce sont les deux versants d’une même histoire et pour une fois je n’ai pas traîné pour finir une saga, même si elle ne comporte que deux tomes.

tribulationsDans Tribulations d’une fan de Jane Austen, nous faisons la connaissance de Jane Mansfield, trentenaire qui jusque là vivait au XIXème siècle chez ses parents, et qui tout à coup se réveille dans le corps de Courtney Stone, au XXIème siècle. Désorientée par cet univers totalement nouveau, elle va devoir s’adapter à sa nouvelle vie et à l’imbroglio amoureux laissé derrière elle par Courtney.

J’ai voulu le lire tant que l’autre tome était frais dans mon esprit, mais je me suis rapidement rendue compte que j’en avais déjà presque tout oublié, ce qui montre bien que c’était une lecture sympa mais pas du tout marquante, et il en va de même pour ce tome. L’effet miroir entre ces deux romans pendants l’un de l’autre est assez réussi, car tout en faisant de nombreux parallèles, il mène des intrigues différentes. Je me suis tout de même largement ennuyée, car Jane n’est pas capable de faire grand-chose en arrivant au XXIème siècle et c’est long à se débloquer. Comme Courtney, elle comprend assez rapidement ce qu’il en est, mais comme Courtney elle est assez exaspérante parfois puisqu’elle n’agit pas en conséquence de ses déductions. Je trouve aussi qu’il y a un certain déséquilibre maintenant que j’ai terminé la série. Dans cette histoire, Courtney m’a tout l’air de s’être fait avoir ! En effet, j’avais mal compris la fin de Confessions d’une fan de Jane Austen, maintenant éclairée par la fin de Tribulations, et je ne trouve pas ce choix de l’auteure tout à fait satisfaisant pour la lectrice que je suis. Tous les éléments sont remis dans l’ordre mais au final je ne suis pas très convaincue.

Les passages avec la voyante m’ont déplu dans les deux livres, alors que ce sont des points culminants où l’auteure s’exprime directement par la bouche de ce personnage. Concernant les personnages, non seulement je n’ai pas beaucoup apprécié Jane qui a du mal à se départir de sa manie de juger hâtivement les autres (certes, cela se justifie par son éducation et par tous les codes sociaux dans lesquels elle a baigné sa vie durant, mais le mode moralisateur c’est vite énervant, pour ne pas ire de gros mot cette fois) mais en plus Anna et Paula m’ont paru vraiment désagréables la majorité du temps et pour couronner le tout, Wes est si parfait que son personnage n’est même plus crédible. Fait-il aussi des pets qui sentent la rose ce gentleman ? Il n’y a que Deepa que j’ai bien aimée, mais on la voit peu. Heureusement que son rôle est tout de même important.

Et puis il faut l’avouer, même si l’auteure parvient plutôt bien à se mettre dans la peau d’une jeune femme du XIXème siècle qui débarquerait dans notre monde moderne, et si les messages qu’elle fait passer sont pertinents sur notre vision des autres et notre comportement, ce type d’histoire nous fait moins rêver. Certes, Jane découvre tout et use donc de descriptions et de périphrases étonnantes pour désigner nos objets du quotidien, mais quel intérêt pour nous ? On assiste à tout ça avec détachement, et ce qui est drôle une fois ou deux l’est nettement moins la dixième fois.

En bref, ce roman n’a d’intérêt qu’en ce qu’il complète son frère. Je me dis maintenant que faire un seul roman où les chapitres auraient alterné entre les deux héroïnes (en retravaillant des choses hein, pas en plaquant le tout tel quel !) aurait peut-être été plus captivant pour moi. Le titre original me semble bien plus proche du contenu du livre que le titre un peu bateau français qui sert surtout à faire le lien entre les deux tomes. Je tiens quand même à dire que d’habitude ce genre de couverture ne me plaît guère, mais là elles sont vraiment choupies !

Challenge Austenien

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s