Saisons Païennes, Litha : Solstice fatal – Bettina Nordet

[Article de juin 2014]

Quatrième billet pour la lecture commune de l’anthologie Saisons païennes, autour cette fois de Litha. La nouvelle correspondante : Solstice fatal, de Bettina Nordet.

Quelques jours avant Litha, Liane et son compère Jonas mettent la main sur la page manquante d’un vieux manuscrit, clé d’un rituel de pouvoir dont Célestine, la cousine de Liane, va faire les frais…

lithaTrès bonne surprise que cette nouvelle ! Je me suis fait avoir sur la fin, je n’attendais pas du tout ça. L’histoire est bien développée, suffisamment pour qu’on commence à appréhender le moment du rituel, pour qu’on tremble pour Céleste, pour qu’on prenne en aversion Liane, et pour former une idée fausse du dénouement.

L’écriture est agréable. La fête païenne Litha est bien traitée, j’ai particulièrement apprécié le chêne et le houx (je n’en dis pas plus !). Je suis même triste de ne pas savoir ce qu’il va se passer ensuite. Ça m’a donné envie de découvrir d’autres textes de Bettina Nordet.

Sur Litha, je ne vais pas avoir grand-chose à dire, simplement parce que je n’ai pas trouvé beaucoup d’informations sur internet, et que je n’ai pas le temps de fouiller plus loin si je veux poster mon article le 21 juin, jour de Litha. Comme Ostara, c’est une fête mineure du calendrier païen.

C’est la fête païenne correspondant au solstice d’été, « le jour le plus long de l’année », c’est-à-dire où le Soleil est le plus présent. Il est donc à l’apogée de sa puissance, mais cela annonce le début de son déclin : dès le lendemain, les jours raccourcissent. C’est une fête où l’on célèbre l’amour et les plaisirs (apparemment c’est un bon jour pour se marier, mais bon courage pour organiser ça !). L’une des traditions les plus fortes est le grand feu de joie autour duquel on dansait en rond pour célébrer l’abondance des cadeaux offerts par la nature à cette période de l’année. Le christianisme a récupéré cette tradition avec les feux de la Saint-Jean. Selon le site wicca-life.com, « Les propriétés magiques des plantes cueillies à cette date sont reconnues puissantes depuis la nuit des temps. Cette journée sera donc traditionnellement faite pour la récolte des plantes et herbes servant aux potions, philtres et recettes que vous voulez élaborer. »

Quant à Wikipédia, il indique que « le dieu et la nature sont à l’apogée de leur force ; il règne en seigneur de la forêt sur un trône de bois vert. La terre nage dans la fertilité, ce jour est célèbre car le soleil est à son zénith, mais il rappelle son futur déclin. Le dieu du chêne combat le dieu du houx qui va remporter la victoire et régner jusqu’à Yule. Les jours raccourcissent. Le voile entre les deux mondes est aussi mince qu’à Samhain, on peut donc rencontrer des représentants du « petit peuple » et les esprits des morts peuvent plus facilement traverser la frontière. La légende raconte que si l’on marche accidentellement sur du Millepertuis le soir de Litha, on peut se retrouver au pays des fées. » « Arbre sacré chez les Romains, les Celtes, les Germains et les Slaves de l’est, le chêne symbolise la virilité, la force, l’endurance et la longévité. » « Depuis la nuit des temps, notamment dans l’Antiquité païenne, le houx est le symbole de la persistance de la vie végétale au cœur de l’hiver. »

Voilà, c’est tout pour Litha ! Personnellement, j’adore cette journée. Il fait souvent beau ce jour-là (c’est le cas cette année), il y a la fête de la musique, on voit le soleil s’attarder très tard, et sa chaleur avec lui. Profitez donc de ce beau jour !

lcsaisonspaiennes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s