Il Suggeritore – Donato Carrisi

[Chronique de novembre 2014]

Je suis très sérieuse dans mon challenge PÀL des 3 ans ! J’ai donc suivi le conseil d’Ophélie et ai lu cette semaine Le Chuchoteur, de Donato Carrisi.

Mila Vasquez, policière experte dans l’art de retrouver des enfants disparus, est appelée en renfort dans l’équipe menée par Goran Gavila, criminologue, pour résoudre l’enquête qui les a menés à une clairière où six bras de fillettes ont été retrouvés… D’horreur en horreur, parviendront-ils à découvrir le meurtrier ?

lechuchoteurOn peut facilement concéder à ce roman qu’il se laisse dévorer ! 4 jours pour un livre de presque six cents pages dans une police pas particulièrement grosse, c’est un exploit pour moi ces temps-ci. Le Chuchoteur a en effet le mériter d’être très accrocheur et d’une grande fluidité. Les six cas (puisqu’il y a six fillettes) s’enchaînent, on n’a pas le temps de s’ennuyer. L’écriture, simple, entraîne facilement, les mots coulent et le lecteur lit vite, vite.

Le début m’avait bien plu. Je découvrais les personnages et les appréciais, frissonnais à l’idée des horreurs qui ne manqueraient pas d’arriver, tombais des nues avec les premières révélations… Finalement le livre n’est pas si effrayant, je n’avais pas de raison d’avoir peur de lire ce roman à cause de ça. Y’a deux-trois passages dégueu si vous avez l’imagination fertile, mais rien d’insupportable. Lorsque le personnage de Nicla est intervenu, j’ai pris peu à peu du recul jusqu’à voir plein de petits défauts. J’ai tout de même dévoré la fin du roman, mais le plaisir de la lecture, très vif au début, s’est complètement estompé deux jours après l’avoir terminé.

En cause, de nombreux éléments qui baissent la crédibilité de l’intrigue. L’auteur s’est basé sur une criminalité qui existe et que je ne remets pas en cause, au contraire ; mais il a amalgamé différents cas pour en former un grand, et le puzzle n’est pas si bien imbriqué que ça. Mais surtout, il en a trop fait avec ses personnages. La première fois, je me suis dit « wah, pas mal ! » et puis après j’en ai vite eu marre, et je n’y ai plus cru. La fin ne m’a d’ailleurs pas plu, c’était trop facile de terminer avec ce type de « rebondissement ».

Si vous êtes attentifs au réalisme de l’enquête, vous pourrez être gênés également. On ne sait pas vraiment où se passe l’histoire, mais au vu de petits indices je dirais plutôt aux États-Unis. Je ne suis pas experte en la matière, mais il y a des choses qui m’ont paru dissonantes, et l’auteur dit lui-même à la fin qu’il a pris des libertés. Ça ne m’a pas embêtée, mais je sais que certains lecteurs n’aiment pas ça.

Au final, je pense que j’ai été très lucide sur ce roman, contrairement aux gens qui l’ont découvert avant tout le tapage qui a été fait autour, et je ne me suis pas laissée emporter par les bonnes critiques, avec pour conséquence d’en ressortir plutôt déçue, et avec un souvenir déjà estompé. Je ne pense pas lire la suite, L’Écorchée, car les quelques critiques que j’ai regardées (bonnes ou moins bonnes) me laissent penser que mon opinion sera la même que sur ce premier opus.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s