White bird in a blizzard – Laura Kasischke

[Chronique de novembre 2014]

À l’été 2013, j’avais lu Rêves de garçons, mon premier roman de Laura Kasischke. Comme j’avais bien aimé, j’ai ajouté d’autres de ses livres à ma PÀL. Avec la sortie du film White Bird in a Blizzard il y a peu, il m’a paru opportun de me lancer dans le livre !

unoiseauKat a 16 ans lorsque sa mère disparaît du jour au lendemain. Dans sa vie fiévreuse d’adolescente, lle raconte ce qu’elle sait – et ce qu’elle devine, ou croit deviner – de sa mère, de sa famille et d’elle-même.

La construction du récit paraît quelque peu erratique. On commence en janvier 1986, juste après la disparition d’Ève, mais notre narratrice, Kat (surnom de Katrina), remonte le fil de ses pensées. Les souvenirs, récents ou anciens, s’entremêlent pour dresser le portrait de cette famille « modèle » d’une banlieue américaine dans les années 1980. La vision de Kat, forcément biaisée, apporte son lot de sentiments violents et de moments malsains. Sous leurs dehors parfaits de petits banlieusards, vernis à la banalité, que cachent ces gens, leurs voisins, l’inspecteur de police, les meilleures amies ? Que cache la disparition de la mère de Kat ?

La force de Laura Kasischke réside encore une fois dans sa façon de nous faire douter, de nous balader dans le quotidien pour mieux nours perdre… Et tout ceci avec un sens du réalisme étonnant, comme emphasé par une écriture magnifiquement imagée et plus d’une fois dérangeante. Mon seul regret, c’est que la fin me paraît un peu… crédule on va dire (j’veux pas spoiler). Non pas que j’aie deviné la fin avant les dernières pages, mais les choses auraient-elles pu se passer ainsi dans la réalité ? Je me le demande. Néanmoins, c’est un excellent roman, qui prend aux tripes et que j’ai beaucoup aimé lire.

Laura Kasischke me surprend encore avec Un oiseau dans le blizzard. Malgré les indices disséminés tout au long du roman (mais vraiment PARTOUT), l’habileté de l’auteure nous empêche de percer les dessous de cette histoire. Je recommande, et j’ai hâte de voir le film, dont la BA me semble très prometteuse !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s